La santé de l’immobilier canadien dépend de l’immigration

Je viens de lire dans le Journal les Affaires un article très intéressant que je veux partager avec vous…

De plus en plus, la santé de l’immobilier canadien dépend de l’immigration, selon Études économique Scotia.

Ainsi, la part des immigrants propriétaires est aujourd’hui aussi importante que celle des Canadiens de souche, soit une part d’environ 72%.

Comment expliquer cette nouvelle tendance?

Par l’emploi. Le taux d’emploi pour les nouveaux immigrants en âge de travailler a en effet bondi de 3 points et demi de pourcentage entre 2001 et 2006, à 67%. C’est une progression plus rapide que le gain d’un point et demi de pourcentage enregistré pour les personnes nées au Canada, à 82,4%.

Les principaux bénéficiaires ont été les trois plus grandes villes canadiennes, à savoir Toronto, Montréal et Vancouver, qui ont accueilli 69% des immigrants arrivés entre 2001 et 2006, soit un million de personnes.

J’attends vos commentaires!…

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone