La poussée des toits verts

Si vous envisagez de vous construire sous peu, c’est le moment idéal d’opter pour un toit vert si jamais l’idée vous a déjà traversé l’esprit.

Plusieurs propriétaires tournent le dos au toit vert à cause des coûts supplémentaires qu’engendre son aménagement. Il est vrai que la facture grimpe vite. Pourquoi? Parce que les structures de nos maisons n’ont pas été conçues pour soutenir un toit couvert de terre et de végétaux. Déposer un toit vert sur une maison déjà bâtie exige des travaux de rénovation majeurs.

Le propriétaire qui veut se construire évite le problème puisqu’il a le loisir de choisir les structures de sa future maison en fonction de l’aménagement d’un toit vert. La facture se révèle plus élevée par rapport aux toits traditionnels comme l’asphalte et l’aluminium,  certes, mais les économies s’étalant sur plusieurs années s’annoncent intéressantes.

Et puis, vous n’êtes pas obligé de végétaliser toute la toiture. Il est toujours possible d’aménager un coin de verdure ou un petit potager sans verdir le toit en entier.

Les avantages que procure le toit vert sont nombreux.  On dit que la température d’un toit en bardeau traditionnel oscille entre 65 et 80 degrés Celsius au milieu d’une belle journée d’été. Celle du toit vert varie entre 15 et 20 degrés Celsius. La différence est frappante.

Selon Environnement Canada, une réduction d’un degré provoque une baisse de 5% de la demande en électricité en matière de climatisation. De plus, les pertes de chaleur sont moindres en hiver.

Un toit vert avale chaque année autour de 2,5 kilogrammes de poussières, de saletés et autres matières polluantes. Conséquence : les allergies se font moins nombreuses. Quand on sait que le nombre d’allergies est en hausse constante, le toit vert se révèle un atout non négligeable pour les combattre.

Les végétaux prolongent  l’espérance de vie d’un toit d’une vingtaine d’années au moins.  Autre statistique: un toit vert boit jusqu’à 50 % de l’eau tombant sur les toits chaque année.

Dernier avantage et non le moindre : la présence de végétaux sur le toit augmente la valeur d’une propriété.

Reste que le toit vert comporte aussi des désavantages. Il faut prévoir un accès sécuritaire et le toit exige un entretien considérable.

Si cela vous intéresse, sachez que des entreprises vendent des toits verts préfabriqués en usine au Québec et que, même si  le toit végétal se fait rare, l’expertise est maintenant disponible.

Quelque chose nous dit que le toit vert est sur le point de connaître une poussée de croissance.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone