La patience garnit le compte en banque

 

Pour ceux et celles qui désirent acheter leur première propriété à revenu, le moment est idéal. Les taux d’intérêt sont bas et les prix des immeubles au Québec n’ont pratiquement pas bougé durant la tourmente, ayant moins augmenté qu’ailleurs au Canada ces dernières années. C’est le temps d’appliquer le fameux diction populaire : être au bon moment au bon endroit, dit le proverbe.

Mais attention! Posséder une propriété à revenu ne veut pas dire faire de l’argent instantanément. Ça veut dire être au fil du départ quand les prix se mettront à grimper. Et pour être au fil du départ, il faut bien sûr avoir une propriété entre les mains. Puis, le temps passera et la valeur de vos immeubles augmentera. Vous commencerez à voir une différence au bout de dix ans, vingt ans, trente ans.

Les experts en investissement immobilier le répètent : dans l’univers l’immobilier, la hausse des prix se fait par vague. Il faut donc se montrer patient et attendre son tour.

Exemple : dans les années 90, les valeurs des propriétés ont à peine bougé au Québec

Puis, juste avant l’arrivée de l’an 2000, elles ont doublé en l’espace de huit ans. La morale de l’histoire : la patience garnit les comptes en banque puisque ceux et celles qui possédaient un immeuble au début des années et qui se sont montrés patients malgré l’inertie du marché ont été récompensés…quinze ou vingt ans plus tard!

On sait que c’est la demande qui fait augmenter la valeur des immeubles. Pour qu’il y ait demande, celui ou celle qui compte acheter votre immeuble doit avoir de l’argent dans ses poches. Beaucoup d’argent! Et les experts s’entendent pour dire que trois facteurs apporteront de l’argent dans ses poches à long terme: la croissance économique, les taux d’intérêt et la croissance démographique. Pour le premier facteur, il vous faudra patienter car si la Banque du Canada a annoncé officiellement cette semaine que la récession était terminée, elle a aussi précisé que la remontée sera lente, très lente.

En général, les experts recommandent à l’investisseur que vous êtes de ne pas trop s’attarder sur les prévisions et les grandes nouvelles économiques. Le plus important pour le moment est de suivre le marché de près, le jeu de l’offre et de la demande, et d’observer les transactions immobilières pour avoir une idée des prix en cours. Bref, il faut se tenir prêt et guetter la première occasion.

Donc, on évite de se précipiter. On fait preuve de patience sans jamais perdre de vue que le marché immobilier se développe en termes d’années. Est-il nécessaire de préciser que nous sommes au début d’un nouveau cycle? Les prix sont appelés à grimper!

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone