La mystique des couleurs

C’est fascinant de déambuler parmi les différentes significations accordées aux couleurs. D’autant plus qu’elles divergent selon les pays, les cultures et les époques. Un peu d’histoire dans cet arc-en-ciel ?
Les couleurs chaudes renferment des teintes orangées. Ce sont des couleurs rassurantes, chaleureuses et épicées qui réduisent la perspective.

Spectre lumineux (Wikipedia)

Depuis la célèbre Révolution qui porte son nom, la couleur orange symbolise la liberté. Très à la mode durant les années 60 avec le mouvement hippie, mise de côté injustement à la fin du XXe siècle, la couleur orange recommence à avoir la cote!

Le rouge est vraiment fascinant. C’est la couleur qui a le plus d’impact sur nos fonctions physiologiques. Elle symbolise le bonheur en Chine ainsi que la mort et la renaissance en Asie. Associée au pouvoir et à la souveraineté, la couleur rouge était très présente dans la noblesse.

Le jaune maintenant. Autrefois, l’Empereur de Chine choisissait la puissance du jaune pour illustrer son pouvoir. Le jaune était valorisé durant l’Antiquité pour ensuite être déprécié au cours des siècles. Mais cette douce couleur retrouve peu à peu ses lettres de noblesse.
Les couleurs froides sont plutôt utilisées pour donner une impression de fraîcheur, de discrétion et de sérénité. Elles donnent aussi l’illusion d’agrandir la perspective.

Les tons froids se regroupent autour du bleu et de ses nuances. Le bleu était apprécié par les Orientaux durant l’Antiquité. Ils le voyaient comme un porte-bonheur. Le bleu deviendra couleur sacrée sous l’instigation des Capétiens en France qui en feront la couleur royale, s’inspirant de la couleur de la robe de la Vierge Marie.

De nos jours, le bleu est adopté par plusieurs organismes internationaux comme l’ONU ou l’Unesco.

On sait que le paradis dans la religion islamique baigne dans la verdure. D’autre part, le vert  symbolise l’écologie et la justice sociale.
Même s’il est le signe de l’espoir, le vert est aussi le fruit du hasard et de la chance car il figure parmi les couleurs les plus instables en teinturerie.

Croyez-vous aux malédictions? Il semblerait que le vert ait été banni des théâtres à l’époque médiévale. Certains comédiens comme Molière auraient été empoisonnés par des costumes imprégnés de cyanure.

Le violet? On aime ou on n’aime pas. Il reste la couleur prédominante dans les religions car il symbolise la dignité et l’autorité. Et parfois la grande noblesse.

Voici des liens utiles :
http://iris-bleu.i.r.pic.centerblog.net/o/5c8e9b31.jpg
Wikipédia-couleur
code-couleur.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone