La maison baigne dans l’humidité? Danger!

Les occupants se plaignent de que le sous-sol est trop humide; la partie inférieure des fondations est trempée; la pompe élévatrice marche un peu trop souvent; la dalle de béton suinte là où il y a des fissures; des lignes blanches apparaissent au bas des murs de béton. Il y a matière à inquiétude, vous savez?
La question qui s’impose: votre système de drainage est-il à point? Si la réponse est non, ne tardez pas à vous relever les manches pour y apporter les correctifs nécessaires sous peine de faire face, bientôt, à des problèmes majeurs. Et à des factures salées. Parce que lorsque l’humidité s’installe dans toutes les pores d’une résidence, c’est que le mal est déjà à moitié fait.

D’abord, la logique veut que la pente du terrain s’incline vers l’extérieur et non vers la maison pour une raison évidente : l’eau suit l’inclinaison de la pente. Sinon, la moindre pluie diluvienne dirige sa masse d’eaux vers les fondations de la maison. Tranquillement, l’humidité se met à ronger votre résidence.

Ensuite, vous devez vous assurer que vos gouttières ne sont pas raccordées directement au drain.

Ce n’est pas nous qui le disons mais les experts de l’Association provinciale des constructeurs d’habitations du Québec (APCHQ), à qui nous devons l’essentiel de ce billet.

Drain. Photo Wikipedia (Ibbor)

« Le rôle du drain est de capter l’eau dans la partie inférieure des fondations de façon à ce qu’elle n’aboutisse pas dans votre sous-sol, indique l’APCHQ. Rappelons qu’il y a deux grands principes d’évacuation des eaux de pluie provenant du drain. L’eau recueillie est acheminée jusqu’au bassin d’évacuation dans le sous-sol de la maison et est évacuée soit par gravité, soit par pompage. »

Laissons les experts de l’APCHQ vous informer.

« Avant d’adopter une solution draconienne et de creuser autour des fondations, l’entrepreneur spécialisé auquel vous confierez vos travaux entreprendra quelques vérifications supplémentaires qui vous feront gagner temps et argent », affirme André Gagné, directeur du Service de l’expertise technique de l’APCHQ.  Tout d’abord, creuser un trou dans la dalle de béton permettra de mesurer au moyen d’une tige le niveau de l’eau sous cette dernière. Si l’eau est à moins de deux pouces sous la dalle de béton, c’est que le drain est submergé. Toutefois, il ne s’agit pas nécessairement d’un problème de drain. Le système de pompage et le clapet de retenue de l’égout pluvial peuvent être en cause, d’où l’importance de vérifier leur bon fonctionnement.

« Le clapet de retenue s’ouvre pour laisser couler l’eau en direction du réseau public et se referme pour éviter le refoulement de l’égout. S’il est bloqué par des accumulations et n’ouvre que partiellement, l’eau sera refoulée dans le drain ainsi que sous la dalle de béton. Quant à la pompe d’évacuation, qui est reliée au mécanisme de drainage, elle peut bloquer et arrêter de fonctionner en raison d’un manque d’entretien ou d’un circuit électrique défectueux. Votre entrepreneur devra donc, dans le premier cas, nettoyer le clapet de retenue et dans le second, ajuster la pompe. Le mauvais fonctionnement de votre système de drainage peut aussi résulter d’un problème lié au conduit d’évacuation vers le réseau public si celui-ci est obstrué, auquel cas un plombier le débloquera avec l’équipement mécanique approprié. »

Si les problèmes d’humidité persistent, souligne M. Gagné,  il faudra remplacer une partie du drain ou le drain au complet.
Un dernier conseil de l’APCHQ : « À noter que si vous envisagez d’aménager le sous-sol de votre maison neuve, il est important de vous assurer, lorsque vous procéderez aux travaux, que le drain de plancher, les regards de nettoyage et le clapet de retenue demeurent accessibles; dans le cas contraire, les vérifications de base ne pourront être effectuées correctement.»

Pour lire l’article de l’APCHQ dans son intégralité ou entrer en contact avec un entrepreneur qualifié:  www.renomaitre.com. Ou communiquez avec le Service de référence au 514 353-5069 ou au 1 800 361-2037, poste 222.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone