Joli poinsettia, que deviendras-tu?

Il illumine votre salon depuis quelques semaines. Vous avez su conserver sa magnificence par les bons soins prodigués en suivant les recommandations d’usage.

photo de USDA sur Wikipedia

Ainsi, selon le site Jardiner malin, l’arrosage n’est nécessaire que lorsque le terreau est bien sec. À ce moment, on l’arrose généreusement avec de l’eau à une température supérieure à 20 degrés Celsius car une eau trop froide  pourrait le refroidir pour de bon. Si le feuillage blanchit ou se décolore, c’est que votre arrosoir a dépassé les bornes ou que le drainage est insuffisant.

L’idéal est de placer le poinsettia près d’une source de lumière mais sans soleil direct. Aucun ajout d’engrais n’est nécessaire lors de la période de floraison.

Afin de maintenir un niveau d’humidité optimal, on pulvérise de l’eau sur les feuilles. Saviez-vous que ce qu’on croit être la fleur (rouge, rose, blanche) est en réalité la feuille? La véritable fleur est petite et est située au cœur du feuillage.

Hélas! Après une floraison d’environ quatre mois, malgré votre bonne volonté, la nature suivra son cours et votre poinsettia va souffrir.

C’est ici que vous pouvez changer le cours de l’histoire. Poubelle  ou seconde vie?

Économiquement, il est plus rentable de prolonger sa durée de vie, vous pourrez vous gâter (ou garnir votre bas de laine) avec l’argent ainsi épargné.

Écologiquement, le conserver permet d’éviter l’achat d’une nouvelle plante (consommation superflue) en décembre prochain. Finalement, cela vous permettra d’avoir du plaisir si vous aimez un peu le jardinage intérieur. Si ce n’est pas le cas,  votre poinsettia pourra participer au compostage. C’est déjà cela!

Si vous choisissez de prolonger la durée de vie de votre poinsettia, voici des informations à considérer. La fin de la période de floraison exige de rabattre les tiges, c’est-à-dire les couper, à une hauteur maximale de 5 à 10 cm de la base. Vous devrez aussi rempoter la plante.

Les besoins en arrosage seront alors moins fréquents. Vous pourrez revenir à un arrosage et une fertilisation plus réguliers à partir de la mi-août, mi-septembre. Un engrais de type 20-20-20 à toutes les deux semaines est conseillé dès septembre. À partir de novembre, optez davantage pour un type 15-15-30.

Selon le Jardin botanique de Montréal, le poinsettia est une plante de jour court. La diminution naturelle de la longueur des journées à l’automne ne suffit pas toujours à favoriser l’épanouissement de la plante. Elle a souvent  besoin de périodes d’obscurité totale dès la mi-septembre.

On peut utiliser un drap noir pour recouvrir la fenêtre de la pièce où se trouve la plante (au sous-sol par exemple). Une boîte en carton peut être déposée sur le poinsettia ou on peut le placer dans une armoire ou une penderie.

Ces périodes de noirceur doivent durer 14 heures par jour, de 18 h à 8 h par exemple. Dans la journée, vous devez l’exposer à la lumière. Ce traitement doit se poursuivre jusqu’à l’apparition complète de la couleur sur le feuillage. Juste à temps pour Noël.

Sources : Jardiner malin; le Jardin botanique de Montréal et Happy simple living
Source photos : Wikipedia (USDA) et iStockphoto LP

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone