Jeux de forme et de couleur

Où ai-je vu le mur? Je ne me souviens plus. Mais il m’avait frappé par le jeu de mouvement qu’il affichait. On aurait dit des portes d’armoires très minces plaquées contre le mur. En fait, c’était des blocs de couleur éparpillés sur toute la surface mais dans une mouvance symétrique. J’ignorais qu’on appelait ça du Colour Zoning.

C’est en consultant le site internet de Sico dans une nouvelle recherche sur la psychologie des couleurs en décoration que je suis tombé sur le terme exact.

Source : Sico.ca

J’ai examiné les photos de Sico. Vraiment pas laid comme concept de décoration murale! Le Colour Zoning met de la vie dans une pièce. Suffit d’une imagination un tantinet débridée et, mon Dieu, on peut s’amuser comme des fous avec les formes et les couleurs. Un triangle violet, un rectangle rose bonbon, un losange gris.

Convoquez demain matin les propriétaires prêts à répandre du violet dans les pièces de leur maison et je vous assure qu’ils ne seront pas nombreux à venir prendre le café avec vous. Le bleu, le rouge, le blanc, d’accord! Mais le violet, jamais de la vie!

L’avantage du Colour Zoning, c’est qu’il vous offre la possibilité de maculer votre mur d’une touche de violet, le temps d’apprivoiser la couleur maudite.

Par exemple, vous pouvez aligner quatre carrés de couleur différentes sur le mur. Quatre couleurs délinquantes. Violet, orange, mauve…Ou vous pouvez alterner les couleurs deux pas deux.

Selon les experts, certains propriétaires vont jusqu’à créer une illusion de mouvement en fusionnant un bloc de couleur avec un meuble quelconque.

D’ailleurs, l’idée de peindre le bas d’un mur d’une couleur différente de celle qui va jusqu’au plafond est considérée comme du Colour Zoning élémentaire.

Comme je l’ai déjà écrit, je suis un locataire endurci. Mais si je devenais propriétaire, je pense que je m’amuserais un brin avec le Colour Zoning. Imaginez toutes les possibilités du noir, du jaune orange, de l’indigo!

Pas sûr que ma blonde apprécierait par contre.

Pour en savoir davantage, le site Sico.ca ou ce lien.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone