Intoxications causées par le chauffage

Lu dans le magazine Constructo du 25 novembre dernier. Même s’il s’agit d’une mise en garde à l’intention des entrepreneurs en chauffage, gracieuseté de la Régie du bâtiment du Québec, tout propriétaire d’une maison peut et doit veiller à ce que les travaux d’installation et d’entretien respectent les codes en vigueur. Comme l’indique le titre de l’article, il s’agit de sauver des vies.
La Régie a procédé à la mise en garde en raison de plusieurs intoxications au monoxyde de carbone survenues dans des résidences. Les causes les plus fréquentes sont: appareil de chauffage mal entretenu, installation non certifiée, installation d’appareils non conformes aux prescriptions de la réglementation ou aux instructions certifiées du fabricant.
D’abord, qu’il soit alimenté en mazout, en gaz naturel, en propane ou autre combustion solide, l’appareil de chauffage doit afficher le sceau d’approbation de l’un des organismes de certification accrédités reconnus par la Régie du bâtiment. Ensuite, stipule la Régie, de l’air frais doit circuler en tout temps autour de l’appareil afin que les gaz de combustion disparaissent complètement.
Voici une liste de règles à suivre fournie par la Régie. Durant l’installation: lire attentivement les instructions d’installation du fabricant et les suivre à la lettre car les appareils sont de plus en plus sophistiqués; se conformer aux exigences des codes en vigueur selon l’appareil; prévoir une ouverture d’approvisionnement d’air extérieur adéquate lorsque le bâtiment est étanche, lorsque le local est trop petit ou s’il y a un ventilateur d’extraction; installer les cheminées préfabriquées extérieures dans une gaine isolée pour assurer un tirage efficace pendant les grands vents d’hiver; ne pas croire que si l’appareil au mazout fonctionnait bien, l’appareil au gaz installé dans le même environnement fonctionnera tout aussi bien; ne jamais modifier un appareil pour régler un problème.
Pour ce qui est de l’entretien, les conseils sont: nettoyer les échangeurs de chaleur encrassés sans tarder; lorsqu’un dispositif de sécurité se déclenche, trouver la cause et y remédier avant de remettre l’appareil en service.
Pour terminer, les conseils de prévention: ne pas obstruer l’ouverture d’approvisionnement d’air extérieur; installer un détecteur de monoxyde de carbone comme mesure préventive et vérifier périodiquement son fonctionnement et l’état de la pile; faire entretenir l’appareil selon le calendrier prévu par le fabricant.
Infos: www.rbq.gouv.qc.ca ou 1 800 361-0761.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone