Il voulait sa prison près de sa maison

Décidément, Nelson Mandela ne fait jamais rien comme les autres.  Au fond, est-ce étonnant? L’homme est  pourvu d’une grande profondeur d’esprit. Les gestes qu’il pose ne tomberont  jamais dans la banalité.

Des proches du leader de la lutte contre la ségrégation raciale en Afrique du Sud affirment que « Madiba », comme on l’appelle affectueusement, s’est réfugié dans la maison de son enfance pour y mourir. Il ne la quitte plus. Il a fait une croix sur sa belle propriété dans la grande ville de Johannesbourg.  L’homme vient d’avoir 93 ans.

Comme il fallait s’y attendre, la maison de son enfance est modeste. Sans être une cabane, c’est une coche au-dessus de la  hutte africaine. Une clôture entoure la propriété pour plus de sécurité.  La maison est située dans le village de Qunu, au sud du pays.

Maison de Mandela, Qunu (Wikipedia)

La résidence se compose de deux pavillons côte à côte. Ils sont de dimension égale et l’extérieur est quasi identique : des murs en briques et un toit couvert de tuiles. On dirait deux maisons jumelles.
Mais le plus beau de l’histoire, c’est que l’un des deux pavillons a été construit sur le modèle du pavillon que l’homme a habité durant son dernier séjour en prison. Autrement dit,  Nelson Mandela a fait bâtir un modèle de sa dernière prison près de sa maison. Gageons qu’il est le seul être humain au monde à avoir songé à une idée pareille.

Rappelons que l’homme a vécu 26 ans dans l’ombre, ne recevant souvent qu’un visiteur et une lettre tous les six mois. Il avait été condamné à perpétuité et aux travaux forcés.
Mandela a déjà raconté avoir vécu une enfance heureuse dans l’humble maison de Qunu, au coeur de la campagne sud-africaine.  Nostalgie, quand tu nous tiens!

Dire que l’homme qui a décidé de troquer une belle propriété située dans une banlieue chic pour une maisonnette au creux d’un village pauvre a été le premier président de la République d’Afrique du Sud de 1994 à 1999, après avoir reçu le prix Nobel de la paix!

La photo de la maison accompagnant le billet ne rend pas justice à la « nouvelle propriété » de Nelson Mandela. Pour un meilleur coup d’oeil,  voici le lien : http://www.cyberpresse.ca/international/afrique/201111/25/01-4471643-mandela-retourne-sinstaller-au-village-de-son-enfance.php

Vous pourrez observer les deux bâtiments côte à côte.

(Avec l’aide de Wikipedia)

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone