Il faut revamper les immeubles à logement

 

Nous sommes au début de la reprise économique, annonce la Banque du Canada. Tout le monde sautera dans le bateau de la croissance. La Corporation des propriétaires immobiliers du Québec (CORPIQ) n’entend pas rester sur la rive car elle propose au gouvernement du Québec un filon susceptible de stimuler la relance économique: la rénovation des immeubles locatifs.

« Les propriétaires de logements locatifs du Québec sont sensibles au

vieillissement du patrimoine bâti et désirent rénover leurs immeubles, mais ils n’ont pas les conditions nécessaires à l’investissement de capitaux privés. Avec des conditions favorables, ils seraient en mesure d’investir 5 milliards de dollars sur 5 ans et ainsi contribuer à l’essor du Québec », a expliqué Hans Brouillette, directeur des Affaires publiques de la CORPIQ, dans un communiqué de presse saluant l’arrivée récente de Laurent Lessard comme nouveau responsable de l’industrie de l’habitation au Québec, en tant que ministre des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire.

Prenant soin de préciser que la location de logements représente près de 10 milliards par année, la CORPIQ soutient que trois immeubles locatifs sur quatre au Québec dépassent le cap de 30 ans. Elle rappelle que le recensement de 2006 nous avait appris que 9% des logements au Québec avaient besoin d’un sérieux lifting tandis que 26% d’entre eux réclamaient des rénovations.

Ce n’est pas la première fois que la CORPIQ met en lumière la détérioration des immeubles à logement. Au printemps, elle avait déploré la décision de Québec d’investir 200 millions dans la construction de 3000 logements sociaux au lieu de s’attaquer à la rénovation des immeubles. « Pourtant, l’impact économique serait immédiat » avait-on écrit en précisant qu’un supplément au loyer aurait été préférable à la construction de nouveaux HLM. 

En clair, les propriétaires sont prêts à faire leur bout de chemin du moment que Québec modifie les règles du jeu en matière de législation.

Dans le même communiqué, la CORPIQ demandait au ministre Lessard de réactiver deux dossiers : les délais trop longs dans les causes entendues par la Régie du logement et le renouvellement du mécanisme de fixation des loyers.

Aux dires de la CORPIQ, il y a 1,2 million de ménages locataires au Québec. Quant aux propriétaires d’immeubles à revenu, ils seraient 277 000. Huit sur dix possèdent un duplex ou un triplex. 

Info :  www.corpiq.com.

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone