Hypothèque: les conseils d’un banquier

 

Dès le départ, BMO (Banque de Montréal) proclame que les taux d’intérêt sont appelés à augmenter en 2010.

« Nous nous attendons à ce que le taux de financement à un jour de la Banque du Canada grimpe de 0,25 pour cent à partir du mois de juillet 2010, jusqu’à un taux plus neutre de 4,25 pour cent vers le milieu de 2012. Par conséquent, les consommateurs peuvent également s’attendre à ce que les taux hypothécaires augmentent », déclare Sal Guatieri, économiste principal, BMO Marchés des capitaux. « En autant que les consommateurs soient conscients qu’au moment du renouvellement de leur prêt, les taux seront sensiblement plus élevés, les taux d’emprunt extrêmement faibles d’aujourd’hui représentent une occasion unique de faire l’acquisition d’une propriété. »

Vous doutiez de la remontée des taux d’intérêt? Lire le billet : « Une hypothèque comme cadeau à Noël », colonne blogue sections Maisons et condos.

Pour le moment, ça va. La Banque du Canada a gardé le taux inchangé la semaine dernière. Un taux qui date d’avril 2009, un taux qui n’a jamais été aussi bas. La Banque s’est engagée à ne pas bouger d’ici l’été, à moins qu’une reprise économique plus forte que prévue se mette à pousser les prix des services et produits à la hausse.

BMO a préparé une liste de conseils que le propriétaire doit observer avant le renouvellement de son hypothèque. La voici, intégrale:

-Assurez-vous d’avoir les moyens de vous offrir ce que vous venez d’acheter. Resserrez votre budget financier en calculant des versements hypothécaires qui tiennent compte d’un taux d’intérêt plus élevé. Par exemple, un client qui souhaite renouveler un prêt hypothécaire de 100 000 $ dont le taux est actuellement de 2,25 % peut s’attendre à ce que les montants de ses versements hypothécaires augmentent de 100 $ par mois si les taux viennent à augmenter de 2 %.

-Faites des remboursements anticipés si vous le pouvez. Effectuez des versements aux semaines ou aux deux semaines plutôt que mensuellement. Profitez des privilèges de remboursement anticipé offerts par l’option 20+20.

-Assurez-vous de mettre de l’argent de côté pour les mauvais jours. Si vous êtes endetté au maximum de votre capacité, vous ne serez peut-être pas prêt pour des réparations d’urgence comme un toit qui coule.

-Déterminez avec soin si vous préférez un taux fixe ou un taux variable. Si le choix d’un taux hypothécaire variable s’avère une stratégie gagnante à long terme, un prêt à taux fixe a l’avantage d’être rassurant parce qu’il protège contre la hausse des taux, et qu’il permet de savoir exactement quelle somme sur le prêt hypothécaire total aura été remboursée à la fin du terme choisi.

-Dans le marché en ébullition d’aujourd’hui, ne prenez pas le risque de jouer aux devinettes avec l’évolution des taux en vous engageant dans des remboursements hypothécaires au-delà de votre « zone de confort ».Songez non seulement à ce que sont vos besoins financiers aujourd’hui, mais également à ce qu’ils seront dans un an, dans trois ans et dans cinq ans, de façon à pouvoir planifier en conséquence.

-Cherchez toujours à vous payer en premier lieu. Vous pourriez être libéré de votre prêt hypothécaire plus rapidement, et économiser des dizaines de milliers de dollars en frais d’intérêt, en changeant simplement votre fréquence de remboursement pour payer aux deux semaines plutôt qu’une fois par mois.

 www.bmo.com/francais

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone