Prendre l’hypothèque par les cornes

Vous êtes près d’acheter votre première propriété, du moins vous y songez sérieusement. Quelque chose vous préoccupe par contre. C’est que vous n’avez jamais baigné dans le monde de l’hypothèque. Effrayé un tantinet, vous êtes.

iStock
iStock

Ou bien vous êtes propriétaire depuis longtemps, mais vous n’arrivez toujours pas à saisir toutes les subtilités de cette «maudite» hypothèque que vous devez renouveler très prochainement. Et vous voudriez aborder le courtier d’une façon différente que la première fois.

Le Conseil canadien des autorités de réglementation des courtiers hypothécaires (CCARCH) a pondu un document exprès pour vous. Il porte le titre Travailler avec un courtier hypothécaire.

Cory Peters, président intérimaire du CCARCH, explique: «Les prêts hypothécaires représentent normalement le plus grand engagement financier que puisse faire les gens au Canada. Les emprunteurs potentiels qui connaissent le processus et savent à quoi s’attendre de leur courtier hypothécaire sont mieux préparés à prendre cette importante décision.»

Le document vous dévoile toutes les étapes que vous traverserez:

  • établissement de la relation courtier-emprunteur,
  • admissibilité à un prêt hypothécaire,
  • présentation des options hypothécaires et
  • dépôt de la demande.

Apparaissent en marge les principes qui régissent la conduite du courtier, les exigences de la réglementation, les pratiques exemplaires et les questions et réflexions de l’emprunteur.

Travailler avec un courtier hypothécaire est en fait un document publié sous forme de brochures utilisées par les courtiers.

D’autres documents du CCARCH sont disponibles à son site Web. Exemple: Connaître vos risques et responsabilités hypothécaires qui sensibilise le consommateur à toutes les conséquences reliées à l’engagement hypothécaire.

Le CCARCH est une association intergouvernementale qui cherche à améliorer et à favoriser l’harmonisation des pratiques de réglementation visant les courtiers hypothécaires afin de servir les intérêts du public, lit-on à la fin du communiqué de presse.

Photo: iStock.com

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone