Hypothèque: avez-vous lu votre contrat?

iStockphoto
iStockphoto

En toute franchise, avez-vous lu le contrat de votre hypothèque jusqu’au bout lorsque vous avez contracté l’emprunt? Si oui, avez-vous tout compris? Des passages obscurs peut-être vous ont fait sourciller?

Si vous répondez aux deux questions par la négative, rassurez-vous, vous faites partie de la majorité.

Selon un sondage au profit de la Banque Scotia, un propriétaire canadien sur trois a lu le contrat de son hypothèque d’un bout à l’autre.

Avouez que c’est peu.

Et parmi ceux et celles qui ont eu le courage de lire le contrat jusqu’à la dernière ligne, ou du moins une bonne partie, seulement un propriétaire sur trois affirme avoir tout compris.

Avouez que c’est peu.

Conclusion: très peu de propriétaires canadiens peuvent se vanter d’avoir, à la fois, lu le contrat en entier et d’avoir tout saisi.

Autre donnée du sondage: 84% des répondants (propriétaires ou sur le point de l’être) ont indiqué qu’un taux d’intérêt concurrentiel était le principal facteur dans le choix d’un prêt hypothécaire. Suivent la possibilité de rembourser le prêt en tout temps sans pénalité (63 %) et les options de remboursement anticipé sans pénalité (60 %).
David Stafford, directeur général, Crédit garanti par un bien immobilier à la Banque Scotia, a rappelé les cinq conseils de base pour un emprunt sain:

1.  Sachez combien vous pouvez emprunter. En établissant une stratégie globale avec un conseiller, vous vous assurerez de prendre une décision éclairée et vous éliminerez une partie du stress. Pour savoir ce que vous pouvez vous permettre, utilisez l’outil Combien pouvez-vous emprunter? de la Banque Scotia.

2.  Comprenez vos options. Les caractéristiques du prêt et votre marge de manœuvre sont tout aussi importantes que le taux. Bien des acheteurs ne voient que celui-ci et le calendrier de remboursement, mais il faut absolument tenir compte de certains autres aspects, comme le calendrier de remboursement anticipé. Pourrez-vous faire un ou deux versements supplémentaires pendant l’année? Certains produits ne le permettent pas — alors que le remboursement anticipé peut retrancher des années de paiements hypothécaires.

3.  Pourrez-vous transporter votre prêt? Certaines personnes, notamment les nouveaux acheteurs, changent d’habitation après un ou deux ans, parce qu’ils veulent quelque chose de plus grand, de plus petit, ou simplement déménager. La possibilité de transférer votre prêt à votre nouvelle propriété est donc un point incontournable de la discussion.

4.  Avant de faire une offre, obtenez une préapprobation. Bien qu’il soit utile d’avoir une idée du prêt auquel vous auriez droit, nous vous invitons carrément à obtenir une préapprobation avant de partir à la recherche d’une habitation. Ainsi, vous saurez ce qui est à votre portée.

5.  Entourez-vous d’une bonne équipe. Pour la plupart d’entre nous, l’habitation sera le plus gros achat de notre vie. Par conséquent, assurez-vous de prendre les bonnes décisions en faisant appel à des professionnels, à commencer par votre conseiller, pour savoir ce que vous pouvez vous permettre et comment structurer votre contrat de prêt. Trouvez aussi un excellent agent immobilier qui comprend vos besoins, ainsi qu’un avocat ou un notaire pour sceller l’entente.

Enfin, retenez les services d’un inspecteur d’habitation et d’un courtier d’assurance pour assurer la propriété.

Lien : Banque Scotia

Photo iStockphoto

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone