iStock

L’humidité peut faire mal

Elle est sournoise, rampante et affreusement discrète. Si elle n’est pas repérée à temps, elle peut causer des dommages bien plus grands que vous ne le croyez. Et la facture risque d’être salée.

L’hiver étant derrière nous, l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ) recommande à chacun des propriétaires de procéder à une vérification des lieux pour contrer toute concentration d’humidité qui, par malheur, se montrerait trop ambitieuse et entretiendrait le projet de s’étendre à l’intérieur et autour de votre propriété.

Commençons par le toit, la partie de votre maison qui s’est fait «brasser la cage» durant la ronde de gel et de dégel et sous l’accumulation de neige et de pluie depuis l’été dernier. L’APCHQ vous conseille de vous attarder aux éléments suivants.

Y a-t-il des traces de condensation qui sont apparues dans l’entretoit?

Est-ce qu’il y a des bardeaux qui ondulent ou qui perdent de leurs granules?

L’isolant de l’entretoit est-il humide, voire détrempé?

Y a-t-il des traces d’infiltration d’eau?

iStock
iStock

Le système de drainage est l’autre partie de votre maison que les précipitations des derniers mois ont sérieusement malmenée. S’il y a déformation ou un bris quelconque, l’eau risque de s’accumuler au niveau du sous-sol. Danger! L’ACHQ vous conseille donc de vous attarder aux éléments suivants.

Le sous-sol indique-t-il un taux d’humidité anormalement élevé, et ce, de manière constante?

Y a-t-il des traces d’eau au bas de la fondation?

Le bassin d’évacuation déborde-t-il chaque fois qu’il y a de la pluie?

Est-ce que la pompe élévatrice fonctionne constamment?

Est-ce qu’il y a présence de suintement près des fissures de la dalle de béton?

Y a-t-il des cernes blancs au bas des murs?

Y a-t-il des traces d’infiltration d’eau?

Si vous avez un élément qui fait problème et que des rénovations s’imposent, et que vous désirez faire affaire avec un entrepreneur reconnu, vous pouvez faire appel à un entrepreneur certifié par la bannière Réno-Maître de l’APCHQ. Suffit de consulter la liste indiquant les entrepreneurs disponibles par région sur leur site APCHQ3D.com.

Photos: istock.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone