Horticulture: ne plus se casser la tête

Creative Commons paternite Wikipedia, Ted Garvin

Le beau temps s’étire à n’en plus finir. D’autres chaleurs élevées sont à prévoir, semble-t-il, et même s’il pleut plus souvent qu’au coeur des canicules de juillet, les précipitations ne se font pas nombreuses.

Une fois de plus cette année, des propriétaires se retrouvent coincés entre le souci de préserver l’eau, de respecter les avis municipaux en temps de canicule et le désir de tirer le maximum de leur pelouse, de leur jardin et de leur horticulture décorative comme les massifs floraux.

La Fédération interdisciplinaire de l’horticulture ornementale du Québec (FIHOQ) rappelle aux propriétaires qu’il y a moyen de concilier tout ça sans se culpabiliser à outrance.

La clef se trouve sur le site internet de la FIHOQ sous la section arrosage et économie d’eau. Il s’agit d’une foule de petites choses et chacune de ces petites choses porte le nom d’une section : stratégies pour économiser l’eau potable du jardin, à chaque type de plante son arrosage, les bons outils pour arroser, les barils pour récupérer l’eau de pluie, bien arroser les plantes pour profiter de leurs bienfaits.

Prenez la pelouse.  Il est écrit sur le site « qu’elle est souvent considérée comme une grande utilisatrice d’eau. Toutefois, il est tout à fait possible de cultiver une belle pelouse, durable, tout en minimisant l’utilisation de l’eau. »

Quatre stratégies sont avancées : implanter la pelouse à la bonne place, utiliser les bonnes techniques, mettre en oeuvre la bonne stratégie en cas de sécheresse, entretenir adéquatement la pelouse.

La FIHOQ se présente comme la «porte-parole» et la référence en matière d’horticulture ornementale au Québec, tant auprès du grand public et des médias qu’auprès des différentes instances gouvernementales : fédérales, provinciales et municipales.

Elle est formée de 10 associations de professionnels et d’entreprises regroupées en 3 secteurs (production, commercialisation et services) œuvrant en horticulture ornementale. Son site Internet présente l’ensemble de ses activités.

Source photo : Wikipedia Creative Commons Ted Garvin

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone