iStock

Deux histoires de vice caché

Des histoires tristes, parfois à pleurer, celles des gens qui achètent une propriété et se retrouvent avec un gros problème qui affecte leur qualité de vie ou même ruine leur budget.

Voici deux histoires. Elles montrent l’avantage de faire inspecter une propriété avec de procéder à l’achat.

Le journaliste Hugo Duchaine du journal 24h racontait récemment le drame vécu par un couple qui, il y a quatre ans, a acheté une propriété de luxe à Deux-Montagnes, sur la Rive-Nord, au bord de l’eau. C’était une propriété presque neuve puisque sa construction remontait à quatre ans seulement.

Patrick et Nathalie ont vu les fondations pourrir, s’affaisser et se couvrir de moisissures. Ils ont dû interdire tout accès au sous-sol tellement il était contaminé.

Au début, l’un des huit enfants avait commencé à souffrir de maux de tête et à saigner du nez. Il dormait au sous-sol. À la fonte des neiges, Patrick soulève le tapis mouillé. Oups! Il a fallu arracher les champignons un par un. En arrachant les murs de gypse, une eau noire et puante s’est mise à couler. Il a également fallu arracher le bois mouillé sous l’escalier menant au sous-sol.

La propriété étant impossible à vendre, et le couple n’ayant pas les moyens de se louer une maison, Patrick et Nathalie se battent en cour depuis trois ans pour obtenir un dédommagement. Une longue bataille juridique qui s’éternise.

Bref, une histoire à lire pour quiconque se demande s’il doit faire inspecter sa propriété avant l’achat.

iStock
iStock

La deuxième histoire concerne un couple, Francis et Caroline, qui s’achète un duplex pour installer la petite famille. Ils tombent sur un vice caché. Ils poursuivent l’ancien propriétaire. Ils attendent le procès.

Caroline à la journaliste Nathalie Côté : «Les travaux pour corriger la situation ont coûté environ 100 000$. Nous les avons payés avec l’espace disponible sur notre prêt hypothécaire. Nous avons aussi investi 25 000$ dans d’autres rénovations.»

Le couple s’interroge. Comment vendre le duplex dans quelques années? On reste propriétaire ou on retourne locataire? Où investir les liquidités qui restent pour se refaire une santé budgétaire? Un analyste financier répond à leurs questions.

Photos : iStock.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *