Hébergements exotiques en pleine nature

Le Québec regorge d’endroits tout désignés quand on veut décrocher du quotidien et plonger dans la quiétude de nos forêts sans se donner trop de peine.

Que diriez-vous de dormir dans une cabane sur pilotis au milieu des arbres? Ou encore dans une cabanita : mi-tente, mi-cabane. Ou dans une tente prospecteur? Ou dans une cabane rustique? Le tout avec des services à votre disposition.

Avec le bel été que nous avons, c’est le temps ou jamais de partir à l’aventure. Sans oublier que le temps des perséides est en août.

Cabanes sur pilotis Kabania.ca

Nous avons quelques centres à vous proposer.

Le premier se situe à Notre-Dame-de-la-Merci, dans la région de Lanaudière : Kabania. Un ami m’en a parlé car sa conjointe et lui ont adoré l’expérience de dormir à 5 mètres du sol dans une cabanita. Un matelas double au sol les attendait. Avec la belle fenestration, ils ne se sont pas sentis à l’étroit sous le plafond bas en pente. Ils se sentaient en communion avec la nature. Ils ont particulièrement apprécié le hamac sur la galerie et la vue des étoiles. Sans oublier le fait que les voisins n’étaient pas à portée de vue.

Des cabanes sur pilotis plus spacieuses sont aussi disponibles et comprennent : éclairage par énergie solaire; poêle à bois EPA; lit double; mezzanine avec 2 lits simples; hamac; balançoire. La place idéale pour vous laisser bercer!

À Kabania, un espace commun convivial est mis à la disposition des amoureux de la nature avec plein de commodités de base fournies ou en location. Vous n’aurez qu’à apporter votre bouffe, vos serviettes et vos effets personnels ou presque. Ils offrent même des soirées spectacles.

Le deuxième centre au Mont Ham, dans les Bois-Franc, offre deux options et demi d’hébergement : les tentes prospecteurs et les chalets rustiques en plein bois, et la chance de dormir au sommet de la montagne quelquefois par année.

Les tentes prospecteurs sont munis de poêle à bois, de tables et de chaises, et de lits de bois. Comme les tentes ne sont pas barrées à clé, les matelas ne sont pas fournis, m’informait Chanelle au téléphone. Voilà pourquoi les cabanes rustiques ont des matelas.

Vous devez apporter votre tente pour dormir au sommet. Soit dit en passant, la vue à 360 ° est sublime sur les sommets rocheux et dénudé. Je dis les parce qu’un creux sépare le sommet en deux. C’est dans le creux boisé qu’on dort. Selon votre condition physique, atteindre le sommet prend en moyenne une heure. Peut-être un peu plus long si vous transportez votre tente. Ça vaut la peine de monter.

À part la vue au sommet et le calme des lieux, les gens apprécient les repas disponibles au centre d’accueil. Pas besoin d’apporter de bouffe!

Les autres centres font partie de la Sépaq, Société des établissements de plein air au Québec. Comme plusieurs sites sont disponibles, plus exceptionnels les uns les autres, nous vous invitons à visiter leur site internet.

Le temps des perséides approche. Pour l’occasion, le centre du Mont-Ham offre la chance à quelques chanceux de dormir au sommet du mont le 11 août prochain. Nous y sommes déjà allés. C’est magique!

L’hébergement plein sud à Kabania et différents endroits sur le site permettent d’avoir une vue fort intéressante sur la voûte céleste.

Au part Mégantic de la Sépaq, les rendez-vous avec notre système solaire organisés au centre d’interprétation L’ASTROlab raviront plus d’un.

Quand on a passé une semaine dans l’un de ces endroits où la simplicité et le bien-être sont  au rendez-vous, on se demande pourquoi nos maisons sont si grandes et si « chargées ».

À quand la construction de votre propre cabane dans les arbres?

Merci à Marie-Christine Tremblay de Kabania et à Chanelle Tardif du Mont-Ham pour les autorisations et les précieuses informations.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone