iStock

Hausse des ventes à Montréal

Portées par le marché de la copropriété et par un boom des ventes à Laval, les ventes résidentielles ont fait un bond de 6% en septembre dans la grande région de Montréal, comparativement à septembre 2016. C’est le mois de septembre le plus productif en huit ans.

Voici les données Centris telles que rapportées par la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM).

Variation des ventes par secteurs

  • Quatre des cinq principaux secteurs de la RMR ont enregistré une croissance des ventes en septembre. Laval arrive largement en tête avec une hausse de 17 % du nombre de transactions.
  • Les secteurs de Vaudreuil-Soulanges, de la Rive-Sud et de l’île de Montréal ont aussi connu un mois de septembre plus actif que l’an dernier, avec des augmentations des ventes respectives de 10 %, de 7 % et de 5 %.
  • Seule la Rive-Nord a enregistré un léger repli de 1 % du nombre de ventes comparativement à septembre 2016.

Statistiques par catégories de propriétés

  • Le segment de la copropriété a encore une fois enregistré une belle performance, avec une croissance de 11 % des ventes dans l’ensemble de la RMR montréalaise, en comparaison de septembre 2016. On note, entre autres, un bond important (+49 %) des ventes de copropriétés à Laval.
  • C’est toutefois les plex qui ont volé la vedette le mois dernier, avec une hausse notable de 23 % du nombre de transactions à l’échelle de la RMR.
  • Les ventes de maisons unifamiliales ont par ailleurs enregistré un faible repli de 1 % en septembre. Il s’agit d’une première diminution à ce chapitre en cinq mois dans la grande région de Montréal.
iStock
iStock

Au chapitre des prix

  • À l’échelle de la RMR, le prix médian des maisons unifamiliales transigées en septembre s’élevait à 318 000 $, soit 5 % de plus qu’un an plus tôt.
  • Le prix médian des plex a lui aussi progressé de 5 % depuis an, à 475 500 $.
  • La croissance des prix a été plus timide pour la copropriété (+1 %), alors que leur prix médian s’est établi à 253 000 $.

Le resserrement rapide du marché de la copropriété étonne la CIGM, comme le souligne Mathieu Cousineau, président du conseil d’administration : «Le marché de la copropriété continue d’avoir le vent dans les voiles dans la métropole. Les ventes sont en hausse soutenue depuis plusieurs mois, l’offre diminue et les délais de vente sont en net repli. En septembre 2017, le nombre de mois d’inventaire de copropriétés s’établissait à 10, témoignant d’un retour à l’équilibre. Depuis un peu plus de quatre ans, ce segment affichait un surplus sur le marché de la revente et l’inventaire avait atteint un sommet de 15 mois il y a exactement deux ans. Le redressement s’avère donc impressionnant. »

Par ailleurs, l’offre de propriétés à vendre a diminué pour un 24e mois consécutif. En septembre, rapporte la CIGM, «le nombre d’inscriptions en vigueur était de 12 % inférieur à ce qu’il était un an plus tôt.»

Photo: iStock.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page