iStock

Non-paiement: tendance à la hausse

La blogueuse du journal Les Affaires, Joanie Fontaine, également économiste chez JLR Solutions foncières, rapportait récemment des données qui reflètent une augmentation croissante des difficultés chez les propriétaires à tenir leur engagement auprès de leurs emprunteurs hypothécaires.

«Selon les actes publiés au Registre foncier et colligés par JLR en juillet 2016, 944 préavis d’exercice ont été émis sur une ou des propriétés au Québec, soit un bond de 9 % par rapport à juillet 2015», écrit-elle dans son dernier billet.

iStock
iStock

Un préavis d’exercice, explique Mme Fontaine, est un acte émis par un créancier à la suite d’un non-respect des engagements de l’emprunteur (souvent un non-paiement). C’est une forme de rappel à l’ordre auprès du propriétaire. Si celui-ci poursuit dans sa délinquance, ou n’arrive pas à s’entendre avec l’emprunteur, sa propriété risque d’être saisie, à moins que les clefs ne soient remises sur un mode volontaire.

Or, la hausse de juillet est une quatrième hausse mensuelle consécutive par rapport à la même période en 2015. Il s’agit nettement d’une tendance, même si la hausse de juillet fut moins marquée que les hausses précédentes. En fait, souligne Mme Fontaine, «sur une période de 12 mois, 10 148 préavis d’exercice ont été publiés, soit une hausse de 2 %.»

Autre source d’inquiétude, rapporte Mme Fontaine, le nombre de cas de propriétaires remettant volontairement les clés de leur propriété à l’emprunteur connaît aussi une hausse marquée. «Sur 12 mois, la progression est de 12 % pour atteindre 2 626 délaissements», indique-t-elle.

Et Mme Fontaine de poursuivre avec d’autres statistiques, tableau à l’appui, et avec l’état des mauvaises créances par région au Québec, selon une étude de JLR. Si la situation a de quoi inquiéter, elle rappelle que les conditions économiques au Québec devraient pouvoir finir par endiguer la tendance à la hausse.

Photos: istock.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone