Gaudi était à Berlin

Architecture Berlin 1 CASARAZZI inusite
Casarazzi

Dans la peau d’un touriste, notre œil de lynx se développe.

On peut vivre et se promener dans une ville pendant des années et ne rien voir d’extraordinaire. Mais lorsqu’on est dans la peau d’un touriste dans une ville étrangère, l’oeil est sensible au moindre détail inusité.

Regardez ces quatre photos. Le premier édifice vu de loin semblait bizarre. On aurait dit des vagues. Plus on s’approchait, plus on découvrait les rangées de lames métalliques, arrondies et inégales. Vague ressemblance avec le style du célèbre Gaudi à Barcelone, ne trouvez-vous pas? La courbe était la chouchou de l’architecte.

Architecture Berlin 2 CASARAZZI inusite
Casarazzi

Après plusieurs photos, nous avons jeté un coup d’oeil sur le côté. Deuxième surprise: les vagues se profilent dans un mur de béton, teinté crème et pêche. Un bureau vitré se laisse apercevoir entre deux vagues brisées.

Un peu plus loin, nous avons eu l’impression qu’une ruelle nous réservait une surprise. Était-ce le troisième côté de l’édifice à vagues? Mon conjoint dit non. Je dis oui. Regarde bien vers le haut et vers l’arrière et le profil des fenêtres devant, lui dis-je, est-ce un jeu de lumière qui donne l’impression que les panneaux sont plus crème que métalliques? Sûrement.

 

 

Architecture Berlin 3 CASARAZZI inusite
Casarazzi
Architecture Berlin CASARAZZI inusite
Casarazzi

 

Quant au deuxième édifice, il avait l’air bien banal si on se bornait à observer les boutiques à la base. Lorsqu’on a levé les yeux, un beau mariage de verre, de métal et de courbes s’est offert à nos yeux. Je m’imaginais sur la terrasse là-haut. Et vous?

Informations supplémentaires: le premier édifice affichait J. Mayer H architects. Une recherche sur Google nous a fait découvrir d’autres formes tout en courbes

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone