iStockphoto

Garantie et condos en hauteur

Un consensus semble se dégager, au sein des acteurs du domaine de la construction, autour de la nécessité d’élargir la Garantie de construction résidentielle (GCR) aux immeubles neufs composés de cinq unités superposées et plus.

Selon un communiqué de presse du Regroupement des gestionnaires et copropriétaires du Québec (RGCQ), la plupart des participants à un colloque, tenu le 11 mai à l’Hôtel Gouverneur Montréal, ont reconnu qu’une tendance se dessine au Québec : la construction d’immeubles en hauteur.

Or, la Garantie de construction résidentielle n’est obligatoire que pour les immeubles neufs de quatre unités superposées et moins.

Le conférencier Yves Joli-Coeur, avocat émérite et secrétaire général du RGCQ, a insisté sur l’élargissement de la GCR. Daniel Laplante, président-directeur général de GCR, et Albanie Morin, présidente de l’Association des consommateurs pour la qualité dans la construction, (ACQC) ont partagé le même avis.

Georges Lambert, directeur – Service économique à l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ), a cité les statistiques de l’Association canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL). De 2010 à 2016, la proportion des constructions d’appartements en copropriété de trois étages et moins a chuté de 63 % à 34 %. Parallèlement, le pourcentage de condos dans des bâtiments de sept étages et plus, a bondi de 20 % à 39 %. Ces données proviennent de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL).

Organisé par Garantie GCR, le colloque s’est déroulé sous la thématique La qualité et l’équité pour les acheteurs de résidences neuves.

Photo iStock.com

 

 

 

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page