Faire du compost en hiver

iStockphoto LP
iStockphoto LP

L’écolo en vous s’est lancé dans le compostage au printemps dernier. Jusque-là, vous aviez toujours cru qu’il s’agissait d’une tâche fastidieuse et vous reportiez régulièrement votre adhésion à cette pratique. Votre fibre verte étant puissante, vous vous êtes finalement laissé gagner.

Surprise! C’est une habitude pas compliquée du tout et qui vous apporte une grande fierté. On ne contribue pas à réduire la quantité de déchets qu’on produit sans se sentir valorisé. Il semble, en effet, qu’on peut réduire jusqu’au tiers les déchets d’un ménage chaque année en compostant.

Tout l’été donc, vous avez déposé des matières organiques comme les pelures de fruits et légumes, du marc de café, des coquilles d’œufs ou des écales de noix. Vous évitiez toutefois d’y ajouter les restes de viande, de produits laitiers ou d’huile, tel que recommandé. Votre gazon sec y a aussi trouvé une seconde vie. Car, en matière de compostage, il est important de bien alterner les matières humides et les résidus secs.

Cet automne, vous pourrez d’ailleurs y ajouter des feuilles mortes et des fleurs fanées.
Mais, l’hiver venu, pourrez-vous poursuivre votre engagement environnemental? Le compost préfère la chaleur, c’est certain, mais il peut quand même se faire en hiver.

On parle alors d’un compost à froid. Pendant l’hiver, vous ne retournez pas les matières accumulées et vous ne les aérez pas. Le processus sera plus lent mais les premiers jours de beau temps printanier accéléreront la décomposition.

Vous pourrez alors, une fois le dégel arrivé, bien mélanger le tout. Ce compost pourra être utilisé dans votre jardin ou servir de base à votre prochain compost. N’oubliez pas de conserver des sacs de feuilles mortes et de résidus de jardin afin de poursuivre le principe d’alternance tout l’hiver.

Et si votre bac à compost est situé au fond de votre cour, pensez à lui trouver un endroit accessible tout l’hiver. Je crois bien que vous n’avez pas envie de marcher vers votre bac en vous enfonçant dans la neige! La proximité est ici un gage de succès et de persévérance.

Pas compliqué n’est-ce pas?
Sources : Jardinage.net et Arrondissement.com

Source photo : iStockphoto LP

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone