iStock

Faire danser la lumière chez soi

C’est l’heure de jouer avec la lumière pour déjouer les ombres de l’automne. La lumière donne du rythme à un intérieur et défie les saisons froides et sombres en diffusant une joie de vivre grâce à la magie des reflets. Non seulement elle a la capacité de transformer un espace, mais elle améliore aussi le confort psychique.

Ne cherchez pas à recréer un bain de lumière naturel en optant pour un éclairage central suspendu. C’est inutile. De toute façon, la lumière sera trop violente.

Tournez-vous plutôt vers plusieurs sources d’éclairage disséminées un peu partout. Et faites courir les halos de lumière sur tous les murs. Les possibilités de manquent pas : plafonnier et éclairage suspendu au plafond, appliques le long des murs, lampes sur table, lampes au sol, projecteurs encastrés ou pas.

Jouez avec la direction de la source d’éclairage pour créer de la vie. La plupart des luminaires sont orientables aujourd’hui et à intensité réglable. L’éclairage peut être latéral, en plongée ou en contreplongée ou se faire à partir du sol. L’effet désiré est souvent de mettre un objet en valeur: éclairage indirect derrière la tête de lit, éclairage dissimulé derrière un meuble, animation des rayons d’une bibliothèque, éclairage au tournant d’un escalier, projecteur au-dessus d’un couvre-lit esthétique.

iStock
iStock

Au sol, le bon vieux lampadaire (luminaire sur pied) ne se démode pas, mais n’oubliez pas les tubes lumineux, les projecteurs intégrés et même les lampes de table posées sur le sol.

La multiplication des reflets de lumière a quelque chose d’énergisant. Notre coup de cœur : les abat-jour ajourés qui créent des confettis de lumière projetés dans l’air. Cela donne une sensation de légèreté. Pas mauvais lorsque l’automne pèse de tout son poids dans ses moments sombres.

iStock
iStock

Oui, c’est vrai, certaines matières reflètent davantage de lumière que d’autres, comme le métal ou tout ce qui est laqué (même le blanc), mais il ne faut pas négliger le bois dont certaines essences miroitent merveilleusement au contact de la lumière. Sans oublier que la lumière a le don de mettre en relief la texture de matériaux comme la pierre et la brique.

La lumière et le tissu font aussi bon ménage. Un faisceau lumineux peut mettre en valeur une surface de velours ou un tissu chatoyant ou illuminer le contour d’un coussin décoratif.

Toutes sortes de jeux sont possibles avec la lumière: miroir qui multiplie l’appareil d’éclairage décoratif à travers la pièce, trois petites lampes sur pied identiques au lieu d’une seule de grande taille, lumière filtrée à travers un paravent ajouré pour un éclairage ouaté, néons derrière un verre translucide. Ce ne sont pas les idées qui manquent.

iStock
iStock

La lumière joue également avec les couleurs. Un éclairage orangé valorise le bois tout en créant une ambiance chaude et douillette, ou peut même faire ressortir l’élégance du noir. Au fait, retenez que les couleurs sombres reflètent davantage la lumière que les couleurs pâles.

Vous aimez le design? Vous êtes gâtés. Le choix en matière d’appareils d’éclairage est tout à fait excentrique. Suffit de magasiner.

Références

L’éclairage dans la maison, collection Ma Déco, Le Figaro, 2010, 128 pages

Éclairages, collection Esprit déco, Marie-Pierre Dubois Petroff, éditions Massin, 2004, 96 pages

Photos : istock.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone