iStock

Exigez un contrat clair et précis

Combien de Québécoises et de Québécois perdent de l’argent chaque année aux mains d’un entrepreneur véreux? Ils sont trop nombreux. Pourtant, il y a un moyen fort efficace d’y échapper : un contrat clair et précis.

Aucun entrepreneur sérieux, et conscient de la crainte des propriétaires de confier leurs travaux de réno à un étranger, ne rechignera si vous exigez que vous remplissiez, ensemble,  un contrat en bonne et due forme. Si l’entrepreneur refuse carrément, ou lève un sourcil d’appréhension, ou accepte mais tourne les coins ronds en négligeant des clauses, méfiez-vous.

Dans un premier temps, l’entrepreneur vous fournira un devis des travaux à accomplir. Une fois le devis approuvé, vous le transformerez tous les deux en un contrat à respecter de part et d’autre.

Le contrat définitif doit comprendre entre autres: la date de rédaction et de signature du contrat, le nom et l’adresse de l’entrepreneur ou de son entreprise, l’adresse de l’endroit où les travaux seront réalisés, le nom du client et la main d’œuvre requise à chacune des étapes.

Chaque produit et chaque matériau requis par les travaux, et leurs prix à l’achat, doivent figurer dans le contrat. C’est à vous de décider de la qualité des produits et des matériaux à utiliser. L’entrepreneur vous indiquera la quantité exigée et le chiffre doit être glissé dans le contrat. Rappelez-vous : l’entrepreneur propose, le client dispose.

Un descriptif et la durée de chaque étape, peu importe l’ampleur des travaux, doivent être inscrits dans le contrat. Bref, on parle ici d’un calendrier bien précis des travaux. Comme vous pouvez le constater, le projet est décrit dans ses moindres détails.

Le contrat doit comprendre les dates et les montants de versement des paiements si vous décidez de les échelonner, ce qui ne serait pas une mauvaise idée en soi. De plus, l’entrepreneur doit indiquer ce qu’il fera des rebuts après chaque journée de travail. En somme, il doit s’engager (si votre souhait) à tout nettoyer une fois la journée terminée.

Un entrepreneur sérieux s’empressera de vous montrer licence, permis, références, assurance, garantie de qualité des travaux. Il vous signalera aussi les programmes d’aide financière dont vous pourriez bénéficier auprès des différents paliers gouvernementaux.

Si, pour une raison ou pour une autre, vous tenez à accomplir une partie des travaux vous-même, si menue soit-elle, vous devez le signaler dans le contrat. Et vous avez le droit de signaler la manière avec laquellee vous voulez assurer le suivi de travaux

Évidemment, chacun doit obtenir un exemplaire du contrat. Important : s’il existe des frais de déplacement, ils doivent y figurer.

Gardez à la mémoire que même un entrepreneur sérieux sera peut-être contraint d’aller au-delà de l’échéancier prévu dans le contrat. Personne n’est à l’abri d’un imprévu. Exemple : la découverte d’un vice caché. Ce sera alors le moment de faire ce qu’on appelle un accommodement raisonnable.

Photo: iStock.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page