Ennemis à abattre au potager

Lorsque mes enfants étaient petits, je m’étais amusée à confectionner un petit potager urbain. Comme je savais qu’ils iraient eux-mêmes y cueillir des collations, je tenais à ce que la culture soit biologique.

iStockphoto
iStockphoto

Je n’utilisais donc aucun agent chimique dans la fertilisation de la terre. Le compost était alors devenu un allié indéfectible dans ma vie. J’avais aussi découvert des informations précieuses concernant l’usage du bon compagnonnage des plantes dans le but de favoriser leur croissance et d’éloigner les insectes d’une manière naturelle.

Saviez-vous que l’odeur des fines herbes et des fleurs camouflent celle de certaines plantes et ainsi les protègent des insectes prédateurs?

Par exemple, j’avais planté du thym parmi les choux. Cela favorise l’éloignement des vers du chou. J’avais aussi disséminé des œillets d’Inde autour du potager. Cette fleur repousse les insectes qui s’attaquent aux racines des végétaux, comme les nématodes. Il y a aussi les pétunias qui sont utiles. Ils font fuir les vers des courges. C’est efficace et tellement joli!

Concernant les légumes, sachez que certains croissent bien ensemble et d’autres pas. Ainsi, les carottes et les oignons sont des amis pour la vie. Les cultiver, l’un près de l’autre, permettra une meilleure croissance de ces légumes sans avoir recours à une fertilisation intense. C’est simple, économique et écologique. Il suffit d’avoir les informations pertinentes.

D’autres exemples? La culture des tomates sera favorisée par celle du basilic. Mais s’il y a des choux dans son voisinage, cela nuira à son développement. Pour le poireau, c’est le céleri qui est un bon compagnon alors que le brocoli est à éviter dans son entourage et doit être cultivé plus loin.

Cela vous semble compliqué? Et non, c’est vraiment simple et amusant. Vous déterminez d’abord quels légumes vous désirez cultiver, puis vous planifiez le compagnonnage. Vous y ajoutez certaines fines herbes et fleurs complémentaires à la bonne croissance de vos végétaux et voilà!

Votre cour arrière s’en trouvera embellie et vous aurez de beaux légumes frais cet été. L’automne venu, vous aurez même des fines herbes et des fleurs à sécher si le cœur vous en dit.

Et que dire du bonheur de voir vos enfants, ou petits-enfants, se régaler de tomates cerises, les deux pieds dans la terre?
Pour plus d’infos, on se tourne vers les sites de Les beaux jardins et de Passion jardins.

Photo : iStockphoto LP

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone