Enlève la porte! J’entre l’ordi!

Il est tout petit l’ordi. Ne vous en faites pas! C’est un ordinateur portable. L’idée était de trouver un autre endroit que la table de salle à dîner ou le comptoir de cuisine pour déposer l’ordi et toute la paperasse du quotidien. Caro a trouvé : le garde-robe!

Le rez-de-chaussée comporte déjà un garde-robe double à l’entrée. Un deuxième, plus petit, cachait l’aspirateur et des vêtements d’extérieur. Caro a donc décidé de lui faire subir une cure de rajeunissement.

Le plus facile fut de défaire les crochets, les tablettes, le tapis, la porte pliante et toute la quincaillerie.

Le plus difficile : réparer le plancher. Le plancher mis à nu devait s’harmoniser avec le plancher de bois franc de la grande pièce car, sous le tapis, du vulgaire contreplaqué les attendait. Caro avait heureusement conservé des lattes de bois franc lors de la pose du plancher de l’aire ouverte. Avec beaucoup de patience et de minutie, son fils et elle ont réussi à créer un mariage parfait. Une chance pour elle: le plancher de l’aire ouverte réclamait une nouvelle couche de vernis. Elle en a donc profité!

Une autre étape a donné quelques sueurs à… l’électricien. Il fallait ficher les fils pour installer un plafonnier et une prise de courant dans cet endroit exigu. Caro voulait une lumière encastrée.

Toujours dans l’idée de créer une continuité avec le design environnant, Caro s’est creusé les méninges pour trouver « la » bonne table qui entrerait dans ce petit espace. Celle de la salle à dîner est en verre trempé transparent et le mécanisme permettant l’agrandissement de la table est fixé à une poutre de teck. Tannée de chercher, Caro l’a créée. Une mini poutre de teck fut fixée à chacun des murs face à face dans le sens de la largeur. Puis, elle a fait fabriquer une tablette de verre trempé transparent sur mesure. Elle l’a fixée sur la poutre. Et le tour est joué!

Pour la chaise, elle a respecté son concept « tout ce sur quoi on s’assied est blanc ». La chaise, sans être identique aux autres, respecte le style et s’agence bien avec l’ambiance et le design épuré souhaités.

Il ne lui reste qu’à faire fabriquer une deuxième tablette en verre trempé pour y installer quelques paniers dans lesquels la paperasse atterrira pêle-mêle et hors de la vue des visiteurs!

Aujourd’hui on a vraiment l’impression que ce coin-ordi a toujours été là. Pourtant il y a 10 ans, il aurait fallu une prise internet et une table avec tablette pour le clavier et un espace pour la tour. Sur la photo ci-jointe, l’espace de rangement a pris une toute autre forme. À vous maintenant de créer votre coin-ordi !

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone