Elle gagne sa cause contre un entrepreneur

Vous avez une phobie, je vous l’ai déjà dit. Vous avez la phobie des entrepreneurs en construction. J’exagère un peu, mais disons que vous vous méfiez beaucoup. L’histoire qui suit va vous rassurer. Elle se déroule à Londres.

Les dirigeants de l’entreprise Bellway Homes ont décidé un jour que le jardin de Georgina Blackwell et de sa mère leur appartenait. Évoquant une zone grise dans la loi probablement, ils ont ordonné que l’on se serve du jardin des Blackwell comme terrain de travail afin de démolir les murs d’un vieux bâtiment. Ils avaient entre les mains un gros contrat de construction de maisons de luxe juste à côté. Ils n’avaient pas l’intention de le perdre.  

Bien sûr que les Blackwell ont protesté! Mais Bellway Homes ne voulait rien entendre et l’entreprise a porté l’affaire devant le tribunal qui lui a donné raison. Un beau matin, par la fenêtre de leur salon de beauté, les Blackwell ont vu des échafaudages se dresser dans leur jardin. Au fil des jours, la poussière s’accumula sur la maison et la végétation fut détruite. Non seulement il s’agissait d’une violation de leur propriété, mais les deux femmes craignaient que les travaux n’éloignent les clients de leur salon. Le spectre de la faillite s’agitait au loin.   

Nous sommes ici en présence d’un entrepreneur qui, usant d’intimidation, croyait vraiment que les deux femmes allaient prendre leur trou et se fermer la gueule. Il croyait sûrement qu’elles n’avaient pas les moyens de se payer un avocat. Sur ce point, il avait raison. Sauf que Georgina, 23 ans, n’avait pas l’intention de se laisser faire.   

Elle et sa mère ont ramené l’entrepreneur devant les tribunaux jusqu’à la Haute Cour de Londres. Et elles ont gagné! Seules, sans l’aide d’un avocat! L’entrepreneur s’est vu obligé de déménager ses grosses bottes. L’exploit est d’autant plus spectaculaire que Bellway Homes est l’une des plus grandes entreprises de construction du pays. L’entrepreneur pouvait donc compter parmi les avocats les plus puissants de la Grande-Bretagne.   

« À la lecture du jugement, raconte Georgina, j’étais si contente que je voulais sauter partout! En face de moi, l’équipe d’avocats de l’entrepreneur avait la tête basse, le visage sans expression. L’avocat en chef s’est levé et est venu me féliciter.»

Pour Georgina Blackwell, 23 ans, c’est un cadeau du destin puisqu’elle avait dû interrompre des études de droit  pour aider sa mère qui était dans le besoin. Après sa victoire contre Bellway Homes, une institution d’enseignement lui a offert de terminer ses cours gratuitement.

Source: 

http://www.dailymail.co.uk/news/article-1227283/Beautician-turns-barrister-win-David-Goliath-High-Court-battle-construction-giant.html#ixzz0fvkkfGpS
Les photos sont éloquentes!

 

 

 

 

 

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone