Écolo, peu cher et quel beau cadeau!

iStockphoto
iStockphoto

La fille de vingt ans me racontait son adolescence difficile: drogue, conflits familiaux, repli sur soi. Dans le même souffle, elle me dit qu’elle venait de sortir d’une période frénétique: celle de la fabrication de meubles en carton.

Pardon? Des meubles en carton? Ai-je bien entendu?

J’ai senti  -peut-être me suis-je trompé-  qu’il y avait un lien entre le hobby et les années difficiles vécues par la fille. Comme si la fabrication de meubles en carton avait servi d’exutoire, de tremplin vers une nouvelle vie.

Toujours est-il que je suis resté sur ma soif depuis ma rencontre avec la jeune fille. Des meubles en carton? Est-ce possible?

Lors de ma dernière promenade hebdomadaire à la Grande Bibliothèque de Montréal, je vois un titre me sauter au visage : Meubles et déco en carton, tome 4, de Françoise Manceau-Guilhermond.

Ouf! Soulagé, me suis-je dit, me voilà sorti de l’ignorance.

Aucune page de texte dans le livre. Seulement des photos. Les mots sont réduits au strict minimum. Ils ne servent qu’à expliquer  les étapes de fabrication. Du visuel plein les yeux.

Étonnant les meubles et accessoires qu’on peut fabriquer avec du carton : table à langer, coffre à jouets, pupitre d’écolier, valet de chambre, veilleuse, cintres. Et puis table, pot de fleur, meuble de rangement si l’on se fie aux pages couvertures des premiers tome de la série.

Chaise de carton. iStockphoto LP
Chaise de carton. iStockphoto LP

Tout est indiqué: le matériel requis, les techniques à employer comme celle du ponçage pour faire disparaître les arêtes du carton, les outils à utiliser.

Une fois la pièce fabriquée, reste à la peindre selon vos goûts. Les plus imaginatifs d’entre vous ne manqueront pas d’ajouter un grain de fantaisie. Surtout dans la chambre des enfants.

Parlant d’enfants, voilà une activité qui se prête très bien au rapprochement des liens familiaux. Tout le monde peut mettre la main à la pâte: papa, maman et les enfants.

Comme il est écrit sur la première page du bouquin, la fabrication de meubles en carton, c’est «100% récup». C’est un avantage non négligeable.

À cela je me permets d’ajouter que le concept se prête très bien aux petits budgets.

Et quel beau cadeau à offrir à un proche! Les objets fabriqués soi-même ont une valeur inestimable, on le sait tous et toutes.
Aujourd’hui, je regrette un brin de ne pas avoir interrogé la fille de vingt ans sur le plaisir qu’elle tirait de la fabrication de meubles en carton. Un plaisir ou une nécessité? Les deux sans doute.

Référence:
Meubles et déco en carton, 100 & récup, tome 4 de Françoise Manceau-Guilhermond, Les éditions de Saxe, 2013, 63 pages

photo : iStockphoto LP

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone