Du sel pour chasser le mauvais

Le titre est accrocheur: Protéger sa maison des influences nocives. J’ai baissé le regard et je lis les mots : rituels et secrets.  Ma curiosité est piquée. J’ouvre le livre et je découvre que l’auteur, Patrick Guérin,  se spécialise dans l’ésotérisme.

Ce n’est pas mon fort, l’ésotérisme, mais je sais que quantité de gens y croient. Donc, je pousse plus loin.

J’attaque l’introduction où l’auteur rapporte des propos de gens qui l’ont consulté. Exemple: «Depuis que j’ai déménagé et que j’habite cette maison, il ne m’arrive que des problèmes : l’argent part dans tous les sens, je me brouille avec tout le monde. Je ne contrôle plus rien dans ma vie. »

À l’endos du livre, on lit : « C’est ainsi qu’il existe des maisons à discorde, des maisons à maladie, des maisons polluées par un esprit, dont les habitants sont perturbés, parfois gravement, sans soupçonner l’origine de leurs maux des maisons nocives, car elles sont mal situées ou mal orientées…. »

Comme les solutions avancées sont ésotériques, l’auteur parle de vibrations, de guérison,  de mauvais esprits, d’encens, de rituels à établir.

Un coup d’œil à la table des matières nous montre que l’auteur aborde le déménagement, l’emménagement, les plantes et les pierres précieuses censées protéger le propriétaire, les gestes à poser avant la vente de votre maison.

Là où j’ai accroché, c’est l’utilisation du sel pour protéger une maison. C’est que, selon l’auteur, il s’agit d’une vieille pratique qui était monnaie courante dans nos campagnes.

Sel Noimoitier. Photo Pinpin, Wikipedia CCP

« On peut aussi  protéger sa maison en déposant à la base de toutes les ouvertures un peu de sel béni à la messe. Pour cela il suffit d’emporter dans ses poches à la grand-messe du dimanche, quelques petits sachets de sels (dans des emballages de toile) qu’on touchera de la main au moment où le prêtre bénit l’assemblée. Si l’on est assez patient  -ou si on a de grandes poches- on obtient suffisamment de sel pour ponctuer tout le tour de la propriété. Dans le cas d’un appartement, on peut mettre un peu de ce sel dans chaque pièce ainsi que dans la boîte à lettres.  Ce sel doit être chargé et renouvelé à chaque saison. »

Ce passage reflète à peu près le contenu du livre. Je vous avertis : c’est un livre ésotérique. Donc, plutôt inusité. Mais si vous avez un faible pour les rituels, vous serez comblé.

Trouver ce livre dans les librairies ne doit pas être trop compliqué puisqu’il semble relativement neuf.

Source : Protéger sa maison des influences nocives, Patrick Guérin,  éditions Trajectoire, 2012, 300 pages.

Photo de Pinpin sur Wikipedia CCP

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone