iStock

Des données précieuses pour le courtier

Parmi les jeunes de 18 à 34 ans, 46% projettent d’acheter une maison au cours des cinq prochaines années, 83% d’entre eux savent exactement ce qu’ils veulent, mais beaucoup d’entre eux n’auront pas les reins assez solides financièrement pour passer à l’action.

Pourquoi veulent-ils une maison? Pour une meilleure qualité de vie (60%), pour ne plus être locataire (58%) ou pour un investissement à long terme (50%).

Veulent-ils une maison existante ou neuve (premier occupant)? 59% choisissent la première option, 24% pour la deuxième. Une proportion de 17% se dit indécis.

Se préparent-ils à accumuler leurs mises de fonds? 24 % d’entre eux sont conscients qu’ils n’ont pas l’argent nécessaire pour acheter une propriété au cours des cinq prochaines années tandis que 39% d’entre eux économisent de façon systématique depuis un an ou moins. Le Régime d’accession à la propriété (RAP) se présente comme un outil attrayant puisque 27 % de l’ensemble des acheteurs ont fait appel au régime comparativement à 47 % pour les premiers acheteurs.

Ces statistiques proviennent d’une enquête réalisée entre février et mars par la firme Léger pour le compte de la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ), le Fonds immobilier de Solidarité FTQ et l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ).

Autres données intéressantes: 67 % des répondants premiers acheteurs ont opté pour une hypothèque de cinq ans et 69 % pour un taux fixe. Parmi eux, 60 % ont fait plus d’un paiement par mois pour alléger les frais d’intérêt.

Avec tout le débat qui l’entoure, la copropriété est un mode d’habitation qui pique toujours la curiosité. L’enquête a démontré que 11 % des ménages propriétaires vivent en copropriété.

La popularité du condo n’est pas près de décliner puisque de l’ensemble des ménages qui envisagent l’achat d’une propriété au cours des cinq prochaines années, 20 % se laisseraient tenter par la copropriété. Chez les 18-34 ans, le pourcentage est de 13%; chez 35-49 ans, 20% ; chez les 50 ans et plus, le taux est de 34%.

Voici d’autres données rapportées intégralement:

  • L’enquête a permis de segmenter les futurs acheteurs en trois groupes d’âge : les ménages de 18 à 34 ans représentent 43 % des acheteurs potentiels au cours des cinq prochaines années, comparativement à 30 % pour les ménages de 35 à 49 ans et 27 % pour les ménages âgés de 50 ans et plus.
  • Les futurs acheteurs de 35 à 49 ans souhaitent généralement augmenter leur superficie habitable et leur qualité de vie/confort. Pour ce faire, plusieurs sont prêts à investir dans une propriété plus dispendieuse.
  • Le tiers des futurs acheteurs de 50 ans et plus mentionne vouloir diminuer la superficie et la charge d’entretien de leur prochaine propriété. La proximité des services, la sécurité du voisinage et l’accès à des espaces verts/parc seront leurs principaux critères d’achat.
  • 64 % des acheteurs de maisons existantes prévoient réaliser des travaux de rénovation d’au moins 1000 $ prochainement, alors que 18 % anticipent même investir au-delà de 20 000 $ au cours des cinq prochaines années.

Plus d’infos au apchq.com/documentation

Photo: istock.com

 

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone