Un document précieux pour l’investisseur (suite)

iStock photo
iStock photo

La Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL) annonçait en décembre la publication d’un nouveau rapport intitulé Le logement des aînés au Canada: le guide du marché des plus de 55 ans.

Le rapport représente un document incontournable pour tout investisseur en immobilier. Il s’agit en fait d’une mise au point sur les options de logement actuellement disponibles au Canada à l’intention des 55 ans et plus.

Voici un aperçu du contenu tel qu’avancé par la SCHL, la première partie ayant été publiée hier:

Logements-services.

Les logements-services sont généralement destinés aux aînés qui veulent ou doivent obtenir davantage de services personnels ou de soins de santé que ceux offerts dans un milieu de vie autonome. Le logement-services se présente le plus souvent sous forme de résidence pour retraités traditionnelle (ou maison de retraite). Mais les ensembles de logements-services peuvent aller des logements s’adressant à des aînés qui sont encore très autonomes à ceux qui offrent l’éventail complet de services personnels et de soins de santé, comme la préparation des repas, l’entretien ménager et l’aide à la toilette personnelle. Les résidences modernes pour personnes âgées qui ciblent les aînés à l’aise financièrement peuvent souvent ressembler à des hôtels luxueux, dotées d’un salon de beauté, d’une bibliothèque, d’un jardin, d’une salle d’ordinateurs et d’une piscine.

Logements de soins de longue durée.

Les foyers de soins de longue durée (aussi appelés établissements résidentiels de soins de longue durée ou de soins spéciaux) sont conçus pour les personnes qui nécessitent des soins infirmiers et une surveillance en tout temps. Les logements peuvent être privés, semi-privés ou partagés par plusieurs résidents occupant une salle. Les foyers de soins de longue durée peuvent être construits, détenus et exploités par différents types d’organismes de parrainage à but lucratif et non lucratif, notamment des sociétés privées, des municipalités et des organismes de bienfaisance. Les foyers de soins de longue durée sont soumis à une réglementation gouvernementale et leur exploitation nécessite habituellement un permis. En retour, les organismes de parrainage reçoivent des fonds gouvernementaux afin de les aider à couvrir les coûts d’hébergement et des services. Certains exploitants de foyers de longue durée offrent aussi, à leurs résidents, des services facultatifs, comme la télévision par câble, le téléphone ou le transport, moyennant des frais additionnels. Ces services ajoutés peuvent contribuer à accroître la rentabilité et à attirer des résidents qui sont prêts à payer un montant supplémentaire pour habiter une chambre à deux lits ou individuelle.

Pour en savoir davantage, vous pouvez télécharger sans frais le rapport au www.schl.com

Photo : iStock photo

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone