iStockphoto

Diminution de 18% des mises en chantier

L’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ) était à dresser ses prévisions en termes de mise en chantier pour 2017. Elle tablait alors sur une diminution de 2%. Au même moment, le ministre des Finances Bill Morneau annonçait un resserrement des prêts hypothécaires. L’APCHQ s’est empressée de rayer le taux de 2% pour le remplacer par un taux de 18%.

Une telle différence entre les deux taux montre tout le pessimisme qui habite les experts de l’APCHQ pour l’année 2017.

« Ces données pour l’année 2017 nous préoccupent grandement. La diminution importante des mises en chantier est la conséquence directe des mesures annoncées récemment par le gouvernement fédéral », souligne Georges Lambert, économiste principal à l’APCHQ.

Si ces données se révèlent parfaitement exactes, cela signifie qu’un grand nombre de locataires auront fait une croix sur leurs espoirs de devenir propriétaires en 2017. Ce n’est pas l’an prochain que la province de Québec perdra son titre de championne au pays pour le nombre de locataires sur son territoire.

« Le taux de propriété des ménages québécois est seulement de 61 %, poursuit M. Lambert, nous sommes la seule province en dessous de 70 % du taux de propriété. Le resserrement hypothécaire risque de nuire à 74 000 ménages qui sont actuellement aptes à devenir propriétaires. Nous doutons donc très fortement que l’accès à la propriété puisse s’améliorer avec cette mesure.»

Autres données du rapport de l’APCHQ pour 2017, rapportées textuellement:

  • Les investissements en rénovation résidentielle ont connu une progression de 7,4 % en 2014 et de 3,5 % en 2015, principalement grâce aux crédits d’impôt ÉcoRénov et LogRénov. La mise en place de RénoVert au printemps dernier aura un effet de stimulation pour la rénovation en 2016 et 2017
  • Représentant 35 % des mises en chantier en 2013, le taux des mises en chantier des maisons individuelles est passé à 29 % en 2014 et devrait diminuer à 26 % en 2016 et 2017. L’évolution des mises en chantier des maisons individuelles a donc connu un tournant majeur au cours des dernières années. Par ailleurs, l’APCHQ remarque que la production locative devrait constituer une part de marché de plus en plus importante. En 2014, elle représentait 24 % du total des mises en chantier et elle devrait s’accroître à 39 % et 42 % en 2016 et 2017 respectivement.
  • 9 232 copropriétés seront construites en 2016, une diminution de 702 unités par rapport à 2015.
  • Avec 14 668 mises en chantier en 2016, la part du marché locatif atteindra 39 %, une hausse de 6 % par rapport à 2015.
  • 6 968 copropriétés seront construites en 2017, une diminution de 2 264 unités par rapport à 2016.
  • Avec 13 032 mises en chantier en 2017, la part du marché locatif atteindra 42 %, une diminution de 11 % par rapport à 2016.

Photo: istock.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone