Des ossements humains récupérés

Ossuaire Sedlec (Wikipedia)

Ma copine visitait une église dans la ville de Linz, au nord de l’Autriche. Je l’attendais à l’extérieur. Une amie autrichienne nous avait chaudement recommandé la visite de l’édifice. C’était un « must », disait-elle.

« Tu ne devineras jamais ce que j’ai vu », de lancer ma copine en sortant de l’église. « En entrant, j’ai été émerveillée de voir de si belles sculptures. On aurait dit de la dentelle. En m’approchant des oeuvres, j’ai constaté que le minutieux travail de sculpture était à base d’ossements humains ! »

Je vous le dis: elle était fortement ébranlée.

L’an dernier, elle visitait une chapelle dans la région de la Mauricie. En s’approchant des reliques, elle a sursauté en apercevant des os, des cheveux, des ongles, des dents montées comme des œuvres d’art : bijoux, sculptures, objets de maisons de poupées, etc. Elle croyait que les reliques n’étaient que des objets touchés par un illustre personnage. Pas des parties de corps humains!

Jusqu’ici, ces deux découvertes ont peu à voir avec l’immobilier, mais attendez, on se rapproche discrètement.

Dans la même année, une jeune propriétaire nous racontait avoir appelé les policiers parce que, dans la vieille maison ancestrale qu’elle et son copain rénovaient, le couple avait trouvé des os dans les murs. Tous les voisins étaient en alerte devant la présence des policiers dans ce coin paisible de Nicolet.

Église San Bernardino alle ossa, Milan: décoration baroque fait d'ossements humains. Photo de Giovanni Dall'Orto, 17 février 2007 (Wikipedia Commons)

La jeune fille et son copain apprirent qu’il s’agissait d’os appartenant à des animaux. On les introduisait souvent dans les murs à l’époque en guise de matériaux d’isolation. Comme des crinières et des queues de cheval par exemple. Tout était bon à l’époque pour isoler les maisons.

Récemment, en farfouillant sur Internet pour en apprendre davantage sur l’habitation en République tchèque, ma copine a poussé un cri de surprise. Elle avait devant les yeux un magnifique lustre composé d’ossements humains.
Poussé par la curiosité, j’ai poussé la recherche sur Internet. Surprise!

Au temps du Moyen Age et même durant la Renaissance, certaines églises utilisaient systématiquement les ossements humains en guise de décoration: l’église de l’Assomption de Sedlec en Tchécoslovaquie, ou encore l’église San Bernardino alle Ossa, à Milan en Italie, dont les murs, portes et corniches sont riches en tibias et en crânes humains. Toute cette décoration appartenait au style baroque.
Pas sûr que ce style de décoration ferait vieux os de nos jours. Pourtant, ce serait une façon de faire de la récupération tout en laissant des traces d’ADN derrière nous.

Pour les curieux : vous trouverez une photo du lustre de l’ossuaire Sedlec sur Wikipedia

Source photo : San Bernardino alle ossa churchMilan: décoration baroque fait d’ossements humains. Photo de Giovanni Dall’Orto, 17 février 2007 sur Wikipedia Commons.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone