Déglaçage et chute sur la glace

Source: iStockphoto LP

Première chute de neige sur le Québec, premier froid, première glace sournoise; l’hiver nous souffle dans le cou.

Déjà les personnes âgées aux os fragiles se crispent de peur. Que sera l’hiver? Pourront-elles mettre le pied dehors à leur guise? Un pied sur une couche de glace, si mince soit-elle, et c’est la chute.

Trop de propriétaires encore négligent de répandre une substance antidérapante lors des gros froids. Songent-ils aux personnes âgées, aux visiteurs, aux facteurs qui livrent le courrier? Visiblement, non.

Pourtant, les substances antidérapantes sont nombreuses: sable, gravier, sel de déglaçage.

Et c’est ici qu’intervient l’Association provinciale des constructeurs d’habitations du Québec (APCHQ). À ses yeux, le sable et le gravier sont préférables au sel de déglaçage dans certains cas. Exemple: les surfaces des balcons en béton qui s’effritent au contact du sel.

« Plusieurs centres de distribution de matériaux vendent souvent des sels de déglaçage sans faire de mise en garde concernant leurs effets néfastes sur les dalles et balcons en béton. Les restrictions des fabricants sont très importantes; certains d’entre eux avisent les consommateurs de ne pas utiliser leurs produits sur de nouvelles surfaces de béton, c’est pourquoi il est essentiel de lire le mode d’utilisation attentivement », explique l’APCHQ.

«Le béton utilisé pour la coulée des balcons et trottoirs est assujetti à des règles contenues dans le Code de construction du Québec. Cependant, les bétons de moins de deux ans contiennent des chaux libres qui réagissent très mal aux chlorures contenus dans les sels de déglaçage. Les fabricants recommandent également d’assécher la surface du balcon avec un linge pour éviter que l’eau de fonte – qui résulte de l’application de sels de déglaçage – ne pénètre le béton. Cette dernière recommandation s’avère difficilement applicable, étant donné les périodes de grands froids que l’on connaît au Québec », rappelle l’APCHQ.

Source: iStockphoto LP

À cela Casarazzi se permet d’ajouter une mise en garde : prenez le temps de déneiger le balcon, le toit de la maison et toute autre surface où la neige s’accumule. Je sais, il est encore trop tôt pour en parler. Mais adoptez le réflexe le plus vite possible.

Pour terminer, Casarazzi offre un conseil aux fidèles de ce blogue: équipez-vous de crampons à fixer sous les bottes ou les chaussures. C’est magique!

Que de stress en moins! Plus besoin de se crisper en marchant sur la glace. Plusieurs magasins de grande surface vendent ce type de crampons.

Un p’tit rappel, si vos surfaces piétonnières sont déjà protégées par une membrane en PVC antidérapante comme mentionné dans le billet du mois d’août dernier, vos crampons ne serviront qu’en dehors de votre terrain.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone