Décor zoothérapeutique

10 ans et elle souffre d’insomnie. Son médecin lui prescrit un aquarium dans sa chambre. Et cela a fonctionné! Regarder les petits poissons nager tout doucement la sécurisait et l’endormait.

iStockphoto
iStockphoto

10 ans plus tard, elle décide de s’acheter des poissons rouges et un bocal pour créer un décor semblable dans sa chambre d’étudiante. Déception. À l’animalerie, notre aquariophile apprend que les poissons rouges vivent normalement 30 ans. Ils atteignent une taille pouvant aller jusqu’à 30 cm. Dans un bocal, il leur manque donc d’espace pour grandir. Voilà une des raisons pourquoi ils meurent au bout de quelques mois.

Les spécialistes recommandent à notre étudiante les bettas, petits poissons aux coloris flamboyants. Ils vivent à la surface de l’eau  –originalement dans les rizières-  et survivent bien dans un bocal muni d’un stabilisateur de température d’eau. Ils ont besoin d’une eau toujours tempérée. Sans stabilisateur, ils survivent rarement à l’hiver. On lui recommande aussi les poissons d’eau chaude dans un aquarium. J’ajouterais que leurs couleurs variées mettent une touche vivante et joyeuse dans la maison.

Les oiseaux aussi ont des effets bénéfiques sur les gens. Les perruches de ma tante lui ont tenu compagnie pendant des années. Elle les appelait ses petits chéris. Nancy de l’Animalerie Paul nous informe que seuls les oiseaux à bec crochu peuvent sortir de la cage. On parle des petits et grands perroquets, des cacatoès avec la tête plumée, des inséparables, etc. Si vous avez besoin de parler ou de leur montrer des mots ou des trucs, ces oiseaux parleurs sont tout indiqués. Les autres types d’oiseaux sont trop nerveux pour sortir de la cage, cela les stresse pour rien, dit Nancy. Mais le chant du canari ou du pinson ravit l’oreille.

Pour prolonger le plaisir et la bonne cohabitation avec les oiseaux, Nancy signale qu’il faut  proscrire la fumée comme celle des poêlons antiadhésifs et les diffuseurs d’essence et de parfums, etc. Votre compagnon ailé risque fort de mourir dans les heures ou les jours suivants.

Ce n’est pas seulement le chant des oiseaux qui apaise les coeurs. Une jolie cage donne un air bucolique et enchanteur au décor. Une branche bien aménagée dans un coin du salon (sans cheminée) accueille les becs crochus.

Quant aux reptiles, ils ne développent pas de liens affectifs, ils n’ont que des besoins primaires, remarque Nancy. Mais tout comme les poissons et les oiseaux, le fait de leur créer un environnement adéquat, de les observer et d’en prendre soin devient thérapeutique en soi.

Merci à Nancy de l’Animalerie Paul à Montréal. Casarazzi a été frappé par sa passion contagieuse. Et Nancy a été d’une générosité rare. Via Capitale l’en remercie.

Photo : iStockphoto LP

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone