iStock

Bleu et blanc pour l’hiver

C’est un paradoxe, mais un beau paradoxe. Comment deux couleurs froides, comme le bleu et le blanc, peuvent-elles «réchauffer» l’intérieur de nos maisons et nous permettre de mieux apprécier l’hiver qui approche à pas de loup?

D’abord, le mariage du bleu et du blanc égaie nos intérieurs car il nous rappelle les chaudes îles grecques où on croise ces deux couleurs presque partout au point de devenir un symbole. Nos maisons prennent donc un air de vacances et le quotidien se fait festif.

Ensuite, le bleu évoque la vie au bord de la mer. Et allié au blanc, il fait entrer dans nos maisons ces soirées de chaleur retrouvée, à la petite bougie, dans les demeures de la Scandinavie, région où le mariage du bleu et du blanc est courant.

Pourquoi le mariage du bleu et du blanc est si populaire dans les pays nordiques? Il n’y a pas de réponse unique mais, chose certaine, par une splendide journée d’hiver, tout le monde a vu, au moins une fois dans sa vie, le mariage parfait du bleu du ciel avec le blanc immaculé de la neige. L’effet est féérique. Dans nos maisons donc, le blanc prolonge le blanc de la neige alors que le bleu prolonge celui du ciel.

iStock
iStock

Le mariage du bleu et du blanc offre aussi l’avantage de rendre l’intérieur très clair en hiver. Vers l’heure du midi, où la température de la couleur extérieure atteint son maximum en termes de froideur et de pureté, la lumière se fait super éclatante au contact du bleu et du blanc. C’est le temps de faire le plein avant que la noirceur ne nous tombe dessus en fin d’après-midi.

Le blanc s’entend très bien avec toutes les nuances de bleu: bleu de mer, bleu ciel, bleu pastel, bleu royal, bleu marine, bleu métal, bleu givré, bleu électrique, bleu chiné, bleu militaire, bleu de minuit.

Deux nuances de bleu peuvent gentiment se faire compétition en présence du blanc. C’est toute la décoration de la pièce qui en sort gagnante. Exemple : un bleu sombre pour le bas du mur et un bleu pâle pour la partie supérieure. Il y a aussi la puissance du contraste entre le bleu et le blanc qui crée de la vie et du mouvement entre les murs d’une maison.

Aussi foncé soit le bleu, le blanc finit toujours par l’emporter car il agrandit l’espace que le bleu a tendance à rétrécir. Pour un maximum d’agrandissement, optez pour un bleu pâle. N’oubliez pas aussi qu’un plancher et le bas d’un mur sombres portent l’attention vers le haut de la pièce.

Où étendre le bleu et le blanc? Disons que les formes de mariage sont multiples. Deux exemples: un plancher peint en bleu sera de connivence avec des murs blancs (ou l’inverse) tandis qu’une bande de couleur blanche séparera deux nuances de bleu.

Reste l’option d’une touche de bleu dans une pièce totalement blanche. Cela peut être la literie, des meubles peints en bleu, un seul mur bleu, des armoires bleues, des portes et des persiennes ou le cadre des fenêtres.

Le contraire est attirant aussi : une touche blanche dans un décor entièrement bleu. Un conseil : choisissez une dominante bleu pâle. Évitez un bleu trop sombre.

Photos: istock.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *