Cuisine pour parents en perte d’autonomie

Beaucoup de baby boomers sont aux prises avec des parents qui, grâce aux médicaments et aux connaissances de la diététique, vivent de plus en plus vieux. Ces parents, pour des raisons qui leur sont propres, refusent souvent d’aller vivre dans une résidence pour personnes âgées. Ils préfèrent rester chez eux.

Lorsque vient le temps de rénover la cuisine des parents, les baby boomers se retrouvent avec une grosse question sur les bras : quelle est la cuisine idéale pour des parents en perte d’autonomie?

La Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL) publiait en mars dernier un article sur la cuisine idéale pour toute la famille. Mais quand on regarde un peu plus près, on s’aperçoit qu’un tas de conseils pratiques se prêtent bien à la conception d’une cuisine pour gens en perte d’autonomie.       

Exemple : l’article parle d’espace de travail compact pour réduire les déplacements des utilisateurs de la cuisine. De plus, il mentionne que pour une personne en fauteuil roulant ou se servant d’un ambulateur, « on doit laisser un espace de manœuvre de 750 x 1 200 mm (30 x 47 po) devant les commandes, les aires de travail et les appareils ménagers. Quant aux fauteuils roulants motorisés ou aux triporteurs, l’espace de manœuvre minimal est de 1 800 mm2 (71 po2). »

Pour personnes en perte d’autonomie, le comptoir et les tablettes d’armoire à hauteur réglable sont d’une utilité évidente. Les tiroirs au lieu de portes d’armoires sous le comptoir ménagent les articulations des parents vieillissants.

« Un évier accessible devrait offrir un espace de dégagement pour les genoux de 750 mm (30 po) de hauteur, de 800 mm (32 po) de largeur et de 600 mm (24 po) de profondeur pour permettre à une personne en fauteuil roulant d’accéder à l’évier » fait remarquer la SCHL.  

Évitez les carpettes et les petits tapis. Il n’y a rien de pire pour faire trébucher vos parents.

Choisissez des finis de surface faciles à nettoyer pour les électroménagers, le plancher et le comptoir. Ce sont des questions qui se demandent bien au vendeur lors de l’achat.

Côté sécurité, un extincteur d’incendie à proximité et un interrupteur prioritaire pour les électroménagers et les prises de courant seraient une décision judicieuse.

Ne lésinez pas sur l’éclairage non plus. Sentir ses yeux perdre de leur force déprime bon nombre de parents vieillissants.

Pour voir le texte en entier : www.schl.ca

Récemment, j’ai écrit le billet Escaliers sécurisants pour parents vieillissants. S’il vous intéresse : http://espace.canoe.ca/group/amenagementsinterieursexterieurs/blog/view/445322

Pour d’autres textes sur la rénovation de cuisine:

http://espace.canoe.ca/group/amenagementsinterieursexterieurs/blog/view/424862

http://espace.canoe.ca/group/amenagementsinterieursexterieurs/blog/view/424552

http://espace.canoe.ca/group/amenagementsinterieursexterieurs/blog/view/424402 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone