Cuisine ou salle à manger?

Nous avions des invités avant-hier. Comme toujours, je pose la question à ma conjointe: on mange dans la cuisine ou dans la salle à manger? Elle répond que ce sera la cuisine.

iStockphoto
iStockphoto

Elle a remarqué que les gens bavardent davantage dans la cuisine que dans la salle à manger au moment du repas et après.
Je l’avais remarqué également. Un doute, une impression fugitive, un me semble que… Et pas seulement chez nous. Je l’ai remarqué ailleurs.

Pourquoi les gens jasent-ils davantage dans la cuisine que dans la salle à manger? Difficile à dire.

Chez nous, la cuisine est petite sans être minuscule. Les gens se regroupent autour de la table ronde, logée dans un coin, juste en face de la porte donnant sur le grand balcon entouré d’arbres. Avant-hier, on sentait la brise du vent souffler dans la cuisine. L’obscurité venue,  on a allumé les bougies. La conversation n’a pas dérougi de la soirée.

Sans être vaste, la salle à manger est plus grande. La table est longue, ovale, large, massive. Les invités sont plus éloignés les uns des autres. C’est plus sombre aussi malgré l’air ouverte et les deux fenêtres. L’édifice à condos voisin est près.

iStockphoto
iStockphoto

Dans la cuisine, on sort la nappe d’été et on la jette sur la table. Dans la salle à manger,  un plastique recouvre  la longue table car il ne faut pas abîmer le bois. La table ne nous appartient pas. Elle nous est prêtée par le propriétaire qui habite en Europe.

Un plancher de céramique se trouve sous les pattes de la table de la cuisine. Dans la salle à manger, c’est un tapis noir en fibre naturelle.

Pourquoi les gens bavardent-ils plus dans la cuisine que dans la salle à manger? Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais j’ai ma petite idée.

D’abord, la cuisine restera toujours la pièce la plus chaude et la plus familière, peu importe la maison. C’est gagné d’avance. Dans la cuisine, on se sent vraiment chez soi.

Ensuite, le protocole à la table pèse moins lourd dans la cuisine que dans la salle à manger. On se sent donc plus nous-même.

Pour finir, on risque moins de déranger dans la cuisine si on cause un dégât quelconque.
-Oups, désolé!
-Ce n’est pas grave.
Et on recommence à bavarder.

Dans la salle à manger, c’est plutôt:
-Oups, désolé!
-Ce n’est pas grave.
L’hôte se lève et va chercher de quoi réparer le dégât à la cuisine. Piqué dans son orgueil, l’invité se tait un long moment devant les autres invités.

À lire:
Une cuisine qui fait monter les larmes
Leonard Cohen s’ennuie de sa cuisine
Déco rétro dans la cuisine

Photo : iStockphoto

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone