Couteau, cuillère, fourchette à travers les siècles

Source : iStockphoto LP

Ce billet parlera d’un élément lié à une haute teneur en fer : la coutellerie. D’ailleurs, le vrai nom est couvert ou ménagère. Curieux d’histoire et d’anecdotes, ce billet est pour vous.

Avant tout, précisons qu’une coutellerie désigne l’industrie, la fabrication des couteaux et autres instruments tranchants. C’est un anglicisme au sens de service de couverts ou de ménagère[1]. Un couvert représente les ustensiles de table dont on se sert avec la main. Une ménagère est un service complet de couverts de table dans son coffret de rangement[2].

De nos jours, l’art de la table passe nécessairement par un choix judicieux de couverts. Une multitude de matériaux comme l’acier inoxydable, le plastique, le verre, et j’en passe, donne à ces objets un cachet particulier et rehausse le décor. Certains couverts sont de vrais bijoux avec leurs manches sculptés ou soufflés dans le verre. D’où vient cette mode ?

Avant le XVIIe siècle, pas d’ustensiles à la table, tout se mangeait avec les doigts. D’objets alors indispensables, les serviettes de table se sont transformées en symbole de savoir-vivre et de richesse dans la bonne société au fil des siècles.

Du côté de la Chine, on apprend que les baguettes ont été inventées il y a plus de 3000 ans. Elles avaient deux fonctions: manger des plats chauds sans se brûler les doigts, puis démontrer la supériorité des lettrés sur les guerriers qui utilisaient le couteau pour manger.

Les ustensiles ont servi à plusieurs sauces avant d’être utilisés à la table.

L’usage du couteau daterait de plus de 25 000 ans ! D’outil tranchant et arme en silex ou en bronze dans la Préhistoire, le couteau s’est transformé dans les mains des Égyptiens, puis des Romains en un instrument pour manger. On coupait puis on piquait la nourriture avec le bout pointu.

Début 17e siècle: « Le cardinal de Richelieu, irrité que les gentilshommes se curent les dents à table avec leur couteau, demanda à son coutelier d’arrondir les bouts de ces ustensiles en promulguant un édit. […] Puis les couteaux de table ont commencé à se différencier selon leur usage », apprend-on sur le site Restocours.net.

Revenons aux Romains. Ils utilisaient aussi des cuillères au lieu de coquillages pour préparer les repas. Ce n’est qu’au XVIIe siècle que les cuillères ont été utilisées pour manger.

Avec l’arrivée de la fourchette pour piquer les aliments, il semble que les couteaux se soient arrondis. Voici ce que révèle le site Restocours à ce sujet :

« L’histoire de la diffusion de la fourchette en Europe a pris neuf siècles. Au Moyen Âge, elle n’avait que deux dents et un manche (d’abord pliant). Elle était un objet aussi rare que luxueux […]

La fourchette fut introduite en France par la reine Catherine de Médicis au 16e siècle, et apparut à la table de son fils, le roi Henri III. Invité à quelques festins de la noblesse vénitienne par le doge, Henri III fut intrigué par un ustensile de table qu’il n’avait encore jamais vu : un manche finement ouvragé en corne, en ivoire ou en pierre dure, prolongé par deux dents effilées. Cet accessoire ingénieux qui se nommait « fourchette » (petite fourche) présentait le double intérêt de piquer les viandes plus élégamment qu’avec ses doigts ou la pointe d’un couteau, […] Ce serait sous Louis XIV que les fourchettes à trois et quatre dents apparurent. L’usage de la fourchette pour manger ne s’installa qu’à la fin du 18e siècle. »

Grâce à l’acier inoxydable, découvert au début du 20e siècle en Grande-Bretagne, plus besoin de frotter les couverts qui, auparavant, ternissaient ou rouillaient.

Sources d’information : le site restocours.net ; Sélection du Reader’s Digest (1995), Tous les pourquoi du monde; De Villers, M.-E. 2006. Multi dictionnaire de la langue française. ; Version électronique Le Grand Robert de la langue française.

Sources photos : iStockphoto LP


[1] De Villers, M.-E. 2006. Multi dictionnaire de la langue française.

[2] Le Grand Robert de la langue française version électronique.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone