Coup de pouce des parents et des amis

 

Les jeunes Canadiens de 18 à 34 ans se croient financièrement prêts à acquérir leur première maison beaucoup plus tôt que ne l’étaient leurs parents ou même leurs grands-parents lorsque ceux-ci avaient leur âge. Un détail qui ne nuit pas : les jeunes d’aujourd’hui comptent davantage sur l’appui financier de leurs familles qu’à l’époque.

La conclusion est tirée d’un sondage mené par TD Canada Trust dont le but était de comparer l’attitude de la génération actuelle à celle des générations précédentes. 

Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à acheter votre première maison? A cette question, 51% des jeunes de 18 à 34 ans ont répondu qu’ils se sentaient prêts financièrement, comparativement à 37 % des Canadiens de 55 ans ou plus au moment où ils songeaient à devenir propriétaires dans leur tendre jeunesse. Dans un même souffle, 36% des jeunes ont reconnu que, sans l’aide de leur famille, ils n’auraient pas pu concrétiser leur rêve aussi vite, comparativement à 16 % chez les 55 ou plus.

Puis, 27 % des jeunes ont avoué qu’ils avaient reçu de l’argent en cadeau ou qu’ils avaient fait un emprunt à un parent ou à des amis pour mettre la main sur leur maison. Les parents, eux, n’ont pas eu cette chance. Seulement 10 % des 55 ans ou plus ont pu le faire alors qu’ils avaient l’âge de leurs enfants.

Finalement, 36%  des jeunes de 18 à 34 ans ont dit qu’ils avaient déboursé davantage que prévu pour leur première raison. Sous cet angle, leurs parents se sont montrés plus disciplinés quand ils avaient leur âge puisque 18% seulement des 55 ans et plus avaient dépassé les limites de leurs budgets. Davantage de rigueur budgétaire et de discipline personnelle ou….moins d’argent dans les poches de l’entourage? Allez savoir!         

Reste que pour les 55 ans et plus, le remboursement de l’hypothèque constituait une priorité pour 64% d’entre eux. Or, le pourcentage se situe à 49% chez les jeunes d’aujourd’hui.

Autre temps, autres mœurs!

Mais peu importe la génération, les Canadiens s’accordent pour dire que la maison représente l’investissement le plus précieux pour assurer leur avenir: 88 % chez les 18 et 34 ans, 87 % chez les 35 à 54 ans, et 78 %  chez les 55 ans ou plus.

Autre réponse quasi unanime: 64 % des jeunes ont affirmé qu’ils canalisaient toutes leurs économies vers l’achat de leur première maison, comparativement à 62 % chez les 55 ans ou plus et 54 % chez les 35 à 54 ans.

Dernière donnée et non la moindre : les jeunes de 18 à 34 ans sont plus disposés que leurs aînés à faire le tour des institutions bancaires quand vient le temps de négocier une hypothèque alors que 62% des aînés ont traité avec la banque où ils étaient déjà clients.  

Les experts de TD Canada Trust attribuent ce changement de mentalité à la pluralité des options offertes aujourd’hui et à l’information facilement repérable sur Internet.

 

   

 

 

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone