Copropriété: des aubaines à Québec

L’automne dernier, le journaliste Gilbert Leduc dressait dans un article du Soleil un portrait peu reluisant du marché de la copropriété à Québec.

iStockphoto
iStockphoto

Sur les 2945 unités recensées à l’époque (prévente, en construction et construites), une proportion 42,5 % n’était toujours pas vendue. Et 29% des condos construits cherchaient toujours preneur. Du côté des unités en construction, le pourcentage était de 44 %. Côté prévente, 12% seulement avaient été vendus.

Alain Roy, directeur général du groupe Altus (d’où M. Leduc avait tiré ces données) avait fait remarquer que des condos mis en marché en 2011 attendaient toujours leurs premiers acheteurs.

Autre signe de la morosité du marché du condo : comme ailleurs dans la province, les mises en chantier d’immeubles locatifs ont dépassé celles du condo depuis plusieurs mois déjà.

Le portrait n’est pas près de changer, semble-t-il, puisque la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) prévoit que le prix médian d’une copropriété baissera de 1% en 2016 dans la région métropolitaine de Québec. Il se fixera à 195 000$, ce qui fait dire à Paul Cardinal, directeur du service Analyse du marché de la FCIQ, que «les conditions du marché seront nettement en faveur des acheteurs pour la copropriété.»

Mais, comme le précisait Alain Roy au Soleil l’automne dernier, l’immobilier étant ce qu’il est, peut-être que dans quelques années, la tendance s’inversera. On parlera de saturation par rapport au marché des immeubles locatifs et de croissance exceptionnelle pour les copropriétés.

Globalement, pour l’année 2016 dans la région de Québec, la FCIQ s’attend à une hausse de 2% du volume des transactions par l’entremise du système Centris des courtiers immobiliers. Si cela se concrétise, il s’agira d’une troisième année de croissance consécutive pour Québec.

Paul Cardinal: «Il y a aura peu de pression sur les prix en raison de l’augmentation importante de l’offre de propriétés à vendre au cours des dernières années. »

Le nombre d’inscriptions et le délai de vente moyen augmenteront à peine.

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone