L’art de constituer une mise de fonds

Vous avez raté le bateau. Encore une fois. Vous n’avez pas réussi à amasser suffisamment d’argent pour constituer la mise de fonds nécessaire à l’achat de votre maison. La banque se montre exigeante, et vous, vous commencez à douter de votre capacité à mettre de l’argent de côté.

iStock
iStock

Albert Einstein disait que la folie, c’est d’utiliser toujours le même moyen pour atteindre un but sans jamais y parvenir. En termes clairs, il faut changer de méthode.

Il y a plusieurs façons de constituer une mise de fonds. Pourquoi n’en prendre qu’une seule? Vous pourriez en combiner deux, trois, quatre et atteindre votre but.

C’est vrai qu’épargner est le meilleur moyen de se constituer une mise de fonds. Si vous n’y arrivez pas, trouver quelqu’un dans votre entourage qui le fera pour vous. Un conjoint, un parent ou un ami, très porté sur l’autodiscipline, vous suivra sur une base régulière. C’est à lui ou à elle que vous devez vous reporter juste avant de craquer devant une dépense folle. Il vous faudra son autorisation. Cela s’est déjà vu et cela se voit encore.

Sinon, si vous n’avez personne autour de vous de cet acabit, prenez l’habitude de mettre en réserve vos retours d’impôt à chaque année. S’ils sont généreux, la cagnotte devrait monter rapidement. Surtout si elle s’ajoute à la petite somme que vous avez réussi à économiser.

Sachez également que beaucoup de parents préfèrent, et de loin, remettre l’héritage familial de leur vivant et voir leurs enfants en bénéficier quotidiennement. Ou du moins, une partie de l’héritage. Suffit de leur en glisser un mot sans les bousculer.

Les fonds d’un REER restent une autre source de financement d’une mise de fonds. Vous n’êtes nullement obligé de tout retirer. Seulement le montant qui vous manque.

Sinon, un parent ou un proche peut accepter de vous aider financièrement, dans la mesure de ses moyens. L’idée n’est pas mauvaise, mais elle comporte un risque: la préservation de la qualité des liens entre vous et cette personne. C’est comme vivre en appartement avec un ami. Le succès n’est pas toujours garanti et certains ont même perdu un ami précieux. Plus la somme empruntée sera modeste, moins grands sont les risques qu’un froid ou une rupture s’installent.

photo: istock.com

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone