iStockphoto

Conseils utiles du mois de BMO

Commencez à vous tisser un filet de sécurité pour faire face aux dépenses imprévues.

Tout peut arriver.

Votre machine à laver tombe en panne. Votre toit coule. Vous perdez votre emploi. Votre enfant tombe malade.

Peu importe à quel point vous planifiez, vous ne pouvez pas prédire si et quand des dépenses imprévues vont surgir, et il y en aura, c’est certain. Votre chèque de paie vous permet d’absorber une partie des frais, mais vous ne voulez pas vous endetter ou avoir à toucher à votre fonds de retraite ou à votre épargne à long terme.

Que pouvez-vous donc faire pour vous préparer?

Commencez à économiser dès maintenant. Ouvrez un compte d’épargne distinct pour les urgences et prenez l’habitude d’y déposer un montant chaque semaine ou chaque mois, même si ce n’est que 10 $ ou 15 $. Cela peut représenter un repas de moins au restaurant, mais les montants vont s’accumuler au fil du temps. L’établissement d’un programme d’épargne automatique est une excellente façon de commencer. Lorsque vous aurez pris l’habitude de mettre de l’argent de côté automatiquement chaque mois et d’ajuster vos habitudes d’achat en conséquence, vous pourrez augmenter progressivement le montant.

Quel est le bon montant à épargner?

Idéalement, vous devriez avoir accès à un montant équivalant à trois à six mois de salaire. Finalement, rappelez-vous qu’il est correct de commencer lentement. Six mois de salaire, c’est beaucoup d’argent à épargner, commencez donc à l’accumuler graduellement. Et vous pourriez être chanceux et ne jamais avoir à l’utiliser, auquel cas ce sera une autre forme d’épargne à laquelle vous pourrez recourir ultérieurement.

Où pouvez-vous épargner?

Il est important de placer votre argent dans des véhicules assez liquides, afin de pouvoir y accéder rapidement en cas d’urgence. Dans cet esprit, envisagez d’établir un compte d’épargne ou du marché monétaire que vous pourrez facilement gérer et auquel vous pourrez accéder rapidement; en plus, vous pourriez accumuler un peu d’intérêt. Vous pourriez également investir dans un placement garanti à court terme remboursable; en revanche, il n’est pas recommandé d’investir l’argent de votre fonds d’urgence dans des actions ou des parts de fonds d’investissement, car les variations du marché pourraient vous faire perdre de l’argent à court terme, et de tels placements sont souvent plus difficiles d’accès. Discutez avec votre banquier de la manière de créer un fonds d’urgence pour que vous n’ayez pas à paniquer si des situations d’urgence se présentent.

Pour en savoir plus sur la façon dont un spécialiste – Prêts hypothécaires de BMO peut vous aider à combler vos besoins en matière de financement à l’habitation, consultez le site bmo.com/specialistehypothecaire.

Photo: iStockphoto

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone