iStock

Conseils utiles de BMO Banque de Montréal

Devrais-je acheter un chalet?

Six questions à vous poser avant de prendre une décision.

Avec les beaux jours qui approchent, posséder un chalet au bord d’un lac peut sembler attrayant. Mais êtes-vous fait pour avoir une résidence secondaire? Si vous recherchez une propriété, vous constaterez que les prix varient considérablement selon l’endroit où vous voulez vous installer.

Beaucoup de facteurs entrent en ligne de compte dans l’achat d’une résidence secondaire. Par conséquent, ne laissez pas la brise du lac ou l’enthousiasme à l’idée de pratiquer des sports nautiques vous empêcher de faire le tour de la question. Vous devez d’abord vous poser les six questions suivantes :

  1. Que recherchez-vous dans une résidence secondaire? L’emplacement et les commodités joueront beaucoup sur le prix de la propriété. Vous avez donc intérêt à dresser la liste des caractéristiques essentielles et de celles que vous pouvez laisser tomber. Par exemple, avez-vous un endroit précis à l’esprit? Voulez-vous y aller en toutes saisons? Vous faut-il une vue sur l’eau? Si oui, s’agira-t-il d’un petit lac tranquille, au bord duquel vous pourrez lire tranquillement, ou d’un autre type de plan d’eau qui vous permettra notamment de pratiquer la navigation.
  2. Quelle est la distance que vous êtes prêt à parcourir pour vous y rendre? Par exemple, êtes-vous prêt à faire la navette entre Toronto et Muskoka chaque fin de semaine en été? Envisagez-vous d’acheter une propriété dans une autre province ou un autre pays? Si vous pouvez y séjourner pendant des périodes plus longues, pensez à des régions près de Winnipeg, Montréal ou Halifax pour réduire les coûts, car les propriétés y sont plus abordables. Enfin, jetez un coup d’œil aux propriétés situées au sud de la frontière. Le prix médian d’une maison en Floride est d’environ la moitié de celui d’une maison au Canada, ce qui peut expliquer pourquoi plus de 500 000 Canadiens y possèdent une résidence secondaire.
  3. En avez-vous les moyens? Vous ne séjournerez peut-être pas dans votre résidence secondaire aussi souvent que dans votre maison, mais les aspects financiers dont il faut tenir compte sont les mêmes. Le total de vos frais, ce qui comprend les paiements hypothécaires, les impôts fonciers et les services publics, ne doit pas dépasser plus de 30 % du revenu de votre ménage, d’après Wendy Cooke, vice-présidente régionale – Services aux particuliers, BMO Banque de Montréal. Et n’oubliez pas que certains chalets situés en régions éloignées peuvent très bien ne pas être admissibles à un prêt hypothécaire ordinaire. Vous auriez peut-être intérêt à rencontrer un expert financier pour passer en revue votre situation financière et établir le montant que vous pouvez payer avant de vous mettre à vraiment chercher une propriété.
  4. Pourriez-vous envisager de partager les frais? Si une propriété vous intéresse vraiment, mais qu’elle est trop chère pour vous, pensez à faire équipe avec un ami ou un parent pour partager les coûts. Rappelez-vous, cependant, que vous devrez peut-être également répartir le temps d’occupation de la propriété. Autre possibilité : la propriété partagée, grâce à laquelle vous achetez le droit d’utiliser une propriété pour une durée spécifique chaque année. Même si elle ne vous appartient pas entièrement, vous ne vous sentirez pas coupable si nous n’êtes pas en mesure d’y séjourner chaque fin de semaine. De plus, il arrive souvent qu’avec cette formule, vous n’ayez pas à payer les impôts fonciers ni les frais d’entretien.
  5. Avez-vous tenu compte de toutes les autres dépenses? Le prix d’achat d’un chalet n’est que le début. Outre les coûts de propriété tels que les impôts fonciers, les frais d’entretien et les frais de services publics, vous aurez peut-être à contribuer au financement d’une association de copropriétaires et à investir dans des travaux de rénovation importants au fil des ans. Vous devrez ensuite penser aux frais d’enlèvement des ordures ménagères, aux réparations à la fosse septique et aux frais de déplacement chaque fin de semaine, et ainsi de suite. Vous ne devez pas oublier d’inclure ces dépenses supplémentaires dans votre budget.
  6. Avez-vous évalué toutes les options possibles? Même si vous rêvez de posséder une résidence secondaire, il existe d’autres façons de profiter d’un refuge au bord de l’eau à bien moindre coût. Vous pourriez essayer d’en louer une à quelques reprises, ce qui vous permettrait de déterminer de façon plus réaliste combien de temps vous pourriez y passer . Vous pourriez également vous rendre compte que la location est une solution plus simple.

Pour localiser un Spécialiste hypothécaire qui peut répondre à tous vos besoins en matière de financement hypothécaire, visitez le bmo.com/specialistehypothecaire.

Photo: iStock

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone