Confort et sécurité à la cuisine

Soyez intelligent et pensez sécurité. Tant qu’à rénover la cuisine, ou même à construire une nouvelle propriété, pourquoi ne pas concevoir la pièce en fonction d’un début de perte d’autonomie qui guette les boomers?

iStockphoto
iStockphoto

Suivez le guide, c’est-à-dire la Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL).

– Tout d’abord, examinez votre plan d’étage et demandez-vous si l’emplacement de la cuisine est adéquat. Est-elle proche de l’entrée principale de la maison? Près de la salle à manger? Où les appareils ménagers et les espaces de travail se trouvent-ils?

– Ensuite, assurez-vous que la cuisine est assez grande pour que tout le monde puisse y circuler et utiliser tous les appareils ménagers.

Une personne qui se déplace en fauteuil roulant ou à l’aide d’un déambulateur (d’une « marchette »), par exemple, aura généralement besoin d’un espace d’au moins 1 500 x 1 500 mm (59 x 59 po) pour se retourner aisément, et d’environ 750 x 1 200 mm (29,5 x 47 po) pour manœuvrer devant les aires de travail. Pour ceux qui se déplacent en fauteuil électrique, en triporteur ou en quadriporteur, il faut prévoir un espace de manœuvre d’au moins 1 800 x 1 800 mm (71 x 71 po).

– À chaque étape des rénovations ou de la construction, assurez-vous de mettre la sécurité au premier plan. Évitez les paillassons et les tapis qui risqueraient de faire trébucher les enfants ou les personnes ayant des problèmes de mobilité. Installez un tableau d’affichage dans la cuisine où vous pourrez inscrire des notes pour les autres membres de la famille, en particulier si l’un des occupants de la maison souffre de pertes de mémoire. Si c’est le cas, songez à installer un interrupteur prioritaire devant être activé pour utiliser un appareil ou une prise de courant dans la cuisine.

– Pour rendre votre cuisine aussi efficace que possible, concevez-la de manière à ce que les objets qui sont souvent utilisés ensemble se trouvent près les uns des autres. Par exemple, rangez les assiettes et les verres près du lave-vaisselle et gardez les accessoires de cuisson près d’une surface de travail.

– Votre cuisine doit être bien éclairée pour permettre aux personnes qui perdent la vue de mieux voir. Pour accommoder les gens de différentes grandeurs et capacités, songez à inclure des caractéristiques comme des espaces de rangement installés à différentes hauteurs, des robinets mains libres ou à levier, des étagères ouvertes, des armoires qui s’ouvrent vers le bas ou à 180 degrés et peut-être un endroit pour s’asseoir ou un poste de travail construit à une hauteur différente.

– Lorsque vous faites l’achat de nouveaux appareils, revêtements de sol ou comptoirs, cherchez des finis de surface qui sont faciles à nettoyer et à entretenir à long terme. Par exemple, les surfaces de cuisson en verre sont habituellement faciles à nettoyer et, bien que les appareils en acier inoxydable soient attrayants, ils laissent paraître les traces de doigts et peuvent nécessiter des produits nettoyants spécialisés.

– Si une personne sourde ou malentendante doit utiliser la cuisine, choisissez des appareils et des détecteurs de fumée qui émettent des signaux visuels en plus des signaux sonores. De plus, choisissez des revêtements de sol souples et absorbants, comme le liège, qui peuvent aider à réduire le niveau de bruit dans la cuisine.

– Si des enfants ou des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, très distraites ou ayant une déficience intellectuelle habitent votre maison, portez une attention particulière à l’endroit et à la façon dont vous entreposez les produits nettoyants et tous les autres produits ou matériaux potentiellement dangereux ou toxiques.

Pour en savoir plus ou obtenir un exemplaire gratuit du feuillet d’information Une habitation accessible dès la conception – les cuisines de la série « Votre maison » ou pour consulter les autres guides, feuillets d’information et listes de vérification de la série Une habitation accessible dès la conception de la SCHL, visitez notre site Web. Depuis plus de 65 ans, la SCHL est l’organisme national responsable de l’habitation au Canada et une source d’expertise fiable et objective dans ce domaine.

Photo : iStockphoto LP

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone