Clic!

Combien de photos avez-vous prises de votre enfant, de votre petit-fils ou petite-fille fraîchement venus au monde? Combien d’entre elles vous semblent immortelles? Elles sont tellement « parlantes » que vous êtes prêts à les faire laminer, encadrer ou à les transformer en fond d’écran de votre ordi.

Une jeune et nouvelle grand-maman nous disait être complètement « gaga » face à sa petite-fille et elle s’assume à 100 %, avoue-t-elle. Elle dit ne plus perdre de temps sur facebook, ni sur internet. Elle n’a plus le temps. Elle passe de longues minutes, plusieurs fois par jour, à sourire tendrement devant les photos de sa petite-fille. Ça, c’est quand elle ne les montre pas à qui veut bien les voir.

Droits réservés Cinthia Photograhe (Emy 3 mois)

C’est en observant la réaction de plusieurs d’entre nous que j’ai pensé à vous. On avait beau s’exclamer ou sourire devant les dizaines de photos, lorsque celles d’une photographe professionnelle sont apparues, plusieurs personnes sont restées bouche bée, d’autres ont laissé échapper des onomatopées du genre Wow! Ayoye! Toutes les personnes avaient les yeux ronds.

On a beau avoir des appareils performants, le travail d’un professionnel, c’est l’empreinte de la qualité et ça se voit. Ces pros réussissent à mettre un p’tit quelque chose d’unique dans leurs photos.

Est-ce la vitesse de l’appareil qui permet de capter la lueur dans le regard? Ou l’œil et l’instinct du photographe? Ou les nombreux clichés pris l’un à la suite de l’autre durant la séance de photo, offrant ainsi un vaste choix de photos?

Deux photographes nous donnent leur avis.

« L’appareil joue un gros rôle. Tes photos ne seront jamais les mêmes si tu utilises un reflex ou non, tel objectif au lieu d’un autre. J’essaie de montrer ce que je vois. Ce n’est pas le nombre de photos qui compte, c’est de saisir le moment entre le bébé et le photographe. J’attends le moment propice. Je parle à l’enfant. Le bébé s’adapte à moi. Je m’adapte à lui. Quand tu aimes ce que tu vois, tu cliques! Un enfant c’est très dur à prendre en photo. De plus, personne ne veut avoir des photos comme celles du voisin. C’est un travail de cerveau, de créativité constante. Faut aimer ça! », nous informe Cinthia, une jeune photographe passionnée.

Éric, photographe d’action dans les médias: « Je pense que c’est mon instinct. Faut divertir le bébé et clic, clic, clic! Mais c’est très difficile. J’ai fait quelques séances de photos avec des bébés mais je laisse ça à des collègues qui se spécialisent dans le genre. Car il faut aimer ce que l’on fait. »

Alors, prenez le temps de choisir votre photographe. Il faut que ça « clique ». Ce n’est pas toutes les semaines qu’on se paie une séance de photos. Même dans les grands studios, demandez à rencontrer le ou la photographe. Je connais des gens qui ont payé très cher une séance de photos avec un « air bête ». Quant ils montrent les photos, ils évoquent inévitablement « l’air bête ».

En plus des photos conventionnelles, des produits dérivés, disponibles un peu partout, embelliront votre intérieur. Vos photos coup de cœur resteront imprégnés sur la couverture « doudoune » de bébé, ou le coussin du divan. Magenta studio photo à Sherbrooke, Québec, Montréal et alentours offrent aussi une impression sur voile transparent qui a le don de rendre la photo encore plus vivante.

Voici une série de liens utiles dont celui de Mario Groleau, photographe, qui a la générosité d’offrir des liens vers les sites de collègues professionnels ou amateurs sérieux au Québec.

Zoé Leblanc, photographe que vous trouverez aussi sur facebook et M M photographie ont de l’expérience avec les photos de bébés ou familiales.

Merci aux deux photographes : Cinthia photographe, 418-756-6193 que vous trouverez sur facebook et prochainement sur internet. Éric préfère garder l’anonymat.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone