Choix d’une tondeuse : tout dépend de la grandeur du terrain

 

Vous jugez que votre tondeuse à gazon est à bout de souffle? Le magazine Protégez-vous présentait dans l’un de ses numéros un dossier complet sur les tondeuses.  

Un test a été effectué sur 27 tondeuses à essence, électriques avec ou sans fil et manuelles dont le prix oscille entre 150 et 500$. Conclusion: les tondeuses à essence terminent premières côté performance.

Écolos, ne vous découragez pas! Car le magazine s’empresse de signaler que les tondeuses manuelles font très bien l’affaire si jamais les tondeuses à essence vous puaient au nez! Bien entendu, on parle ici de terrains de petites dimensions, soit autour de 150 m2 ou moins, comme le sont la plupart des terrains urbains.

En fait, la tondeuse à gazon manuelle demeure la seule option franchement écologique! En plus d’être économique, elle est facile à manier vu sa légèreté. Par contre, vous devrez tondre votre pelouse plus souvent car la tondeuse manuelle en arrache avec le gazon trop long. En fait, la mission serait quasi impossible. L’herbe trop dense ne fait pas bon ménage avec la tondeuse manuelle.

On présente les tondeuses électriques comme idéales pour un terrain de grandeur moyenne, soit 400 m2.Si le terrain comporte trop d’obstacles, on opte pour un modèle électrique sans fil. Le hic, c’est qu’aucune des tondeuses sans fil testées n’a séduit les spécialistes de Protégez-vous. Ces tondeuses se vendent plus cher aussi.

Surprise! D’une utilisation plus écologique que les moteurs à essence, les tondeuses électriques ne sont pas blanches comme neige dans la mesure où leur fabrication entraîne un dommage considérable sur l’environnement.

Face à la menace des bouleversements climatiques, les modèles à essence restent les mal-aimés d’entre toutes les tondeuses : bruyants, chers, polluants, lourds. Leur unique atout : ils sont les seuls à pouvoir travailler efficacement sur un grand terrain de 1000 m2 ou plus.

Une consolation : Protégez-vous rappelle que les fabricants ont remplacé les moteurs à deux temps par des versions à quatre temps, ce qui se traduit par un bond de 70% côté économie d’énergie. De plus, la plupart des modèles répondent aux exigences du California Air Resources Board (CARB), qui comptent parmi les plus restrictives au monde en matière d’émissions polluantes.

Si pour une raison ou une autre vous n’avez pas le choix de recourir à une tondeuse à essence, rappelez-vous qu’un terrain accidenté et un gazon trop long réclament davantage d’énergie au moteur. Traduction : on la conduit de façon rationnelle pour éviter un excès de pollution et de consommation d’énergie. Il serait bien qu’elle soit aussi équipée d’un système de déchiquetage efficace.

Si votre tondeuse dinosaure est équipée d’un moteur à deux temps, Protégez-vous vous conseille fortement de vous en débarrasser. De quelle manière?  

La réponse se trouve au   

http://www.protegez-vous.ca/maison-et-environnement/tondeuses.html

Ce billet termine notre série sur les tondeuses.

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone