iStock

Chauffer sa maison à partir du sol

Le concept fait son p’tit bonhomme de chemin. Dispendieux pour le moment, certes, mais fort prometteur. Et comme n’importe quoi, plus les années passeront, plus le concept se fera abordable. Nous parlons de la géothermie.

Le principe est simple. Le but est de récupérer la chaleur du sous-sol pour chauffer la maison. La beauté de tout ça, c’est que cette énergie est inépuisable. Et aucun agent polluant.

Un fluide circulant dans des tuyaux collecteurs enfoncés dans le sol ramasse la chaleur au passage. Évidemment, il faut une thermopompe. Elle constitue le cœur du système. L’hiver, elle pompe la chaleur du sous-sol pour chauffer la maison. L’été, elle projette la chaleur excessive de l’intérieur de la maison vers le sous-sol, jouant ainsi le rôle de climatiseur naturel. Il faut se rappeler que la température du sous-sol est constante. Elle échappe aux variations de température à la surface du sol. L’organisme Écohabitation explique très bien le fonctionnement du système géothermique, image à l’appui.

Il existe différents systèmes géothermiques, les uns plus coûteux que les autres, plus faciles et rapides à installer, plus ou moins accessibles au Québec. L’organisme Écohabitation les détaille très bien.

iStock
iStock

Bien sûr, il y a des variables à considérer. Le sol est différent d’un endroit à l’autre, le milieu urbain et le milieu rural offrent chacun leurs avantages et leurs inconvénients, la grandeur du terrain d’où la chaleur est extraite doit être considérée.

Non seulement la géothermie réduit considérablement la facture du chauffage domestique et l’électricité en général, mais elle contribue aussi à réduire les gaz à effet de serre (GES).

Le hic, c’est que le coût d’installation n’est pas à la portée de tous. Entre 25 000 et 30 000$ selon Écohabitation. Le retour sur l’investissement: 25 ans. Ces chiffres par contre datent de quelques années. Et ils varient selon le système géothermique choisi.

On en déduit que, pour le moment, seuls les mordus de l’habitation écologique, les ménages à gros budget ou les entreprises qui gèrent des immeubles locatifs peuvent se le permettre.

Lueur d’espoir: la géothermie est admissible au programme de crédit RénoVert (Lien B) si jamais vous vous laissez tenter par un système géothermique. Ce lien vous conduira jusqu’à l’organisme Écohabitation qui a pris soin de réunir en un seul endroit les différentes aides financières du gouvernement du Québec en matière d’habitation écologique.

La Maison du développement durable, située rue Ste-Catherine à Montréal, près de la Place des arts, utilise l’énergie du sous-sol. Un total de 28 puits d’une profondeur de 500 pieds ont été creusés sous le bâtiment. La chaleur du sous-sol répond à 80% des besoins en chauffage de l’immeuble. L’été, elle assure à elle seule la climatisation intérieure. Nous allons revenir sur ce bâtiment très bientôt.

Photos: istock.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone