Chambres avec vitraux dans une ex-église anglicane

 

Ça fait un bout de temps qu’on voit les églises au Québec fermer leurs portes les unes après les autres. Laissées à l’abandon, elles finissent par être mises en vente. Certaines d’entre elles sont transformées en immeubles à logement.

Si la désacralisation de nos temples religieux n’a plus rien de surprenant pour nous, on conçoit mal qu’une Église autre que la nôtre subisse un sort pareil. Encore moins en Ontario où les anglophones sont réputés pour être plus religieux que nous, Québécois au sang chaud qui multiplient les festivals et autres occasions de fêter après avoir déserté les églises.

Mais l’Église catholique n’est pas la seule à souffrir du passage du temps. Le 15 juillet dernier, une brochette de personnalités célébrait l’inauguration d’un complexe de 16 chambres réservées aux moins nantis de la ville de Woodstock, petite ville au sud-ouest de l’Ontario. Aucun immeuble n’a été construit. On a tout simplement réaménagé une vieille église anglicane!    

L’église All Saints de la rue Winniett avait été désacralisée, donc désaffectée, quelque part en 2006. Pour ne pas laisser l’immeuble dépérir, on lui a trouvé une nouvelle vocation qui épouse à merveille la mission de la congrégation religieuse, celle de venir en aide aux paroissiens les plus pauvres de la ville, cette fois-ci en leur assurant un toit pour plusieurs années. Les futurs chambreurs de l’immeuble devront gagner moins que 27 000$ par année.

Pour ne pas défigurer l’architecture néo-gothique du temple bâti dans les années 50, on a veillé à ce que les travaux de rénovation soient faits dans le plus grand respect. La preuve : tous les vitraux de l’ancien temple ont été préservés. Belle façon de conserver l’héritage architectural tout en rendant le bâtiment utile!

Chaque chambreur a-t-il droit à un vitrail coloré de tendance gothique à son mur? Ou les vitraux donnent-ils sur les corridors? On l’ignore. Mais on s’entend pour dire que vivre dans une chambre de l’abbaye Saint-Benoît, vitrail coloré au mur, doit être un tantinet différent que de vivre dans une chambre d’un quartier mal famé de n’importe quelle ville. En supposant que l’abbaye ferme ses portes, change de main et s’ouvre aux chambreurs, bien entendu.  

On dit que d’autres églises du comté d’Oxford où se trouve la ville de Woodstock sont appelées à se métamorphoser en immeubles à logements sous peu. Il semble bien que le vent de la désacralisation des temples souffle aussi fort en Ontario qu’ici. 

Ottawa a versé 384 000 $ par l’entremise du Programme d’aide à la remise en état des logements de la Société canadienne d’hypothèque et de logement. Cette subvention s’inscrit dans le Plan d’action économique du Canada qui propose 7,8 milliards de dollars pour aménager des logements de qualité, faciliter l’accès à la propriété et réduire les coûts d’énergie.   

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone