C’est pour ça qu’elle est si belle!

On croyait que c’était à cause des «bulbes d’oignon» au sommet des tours.  On croyait que c’était à cause de la brique rouge qui est vraiment magnifique. On croyait que c’était à cause de la folle géométrie des lignes.  On croyait que c’était à cause de tout ça que la cathédrale Basile-le-Bienheureux attirait notre regard si on s’adonnait à contempler la place Rouge à Moscou.

On se trompait peu, mais on se trompait quand même.  On a découvert la carte cachée de la cathédrale Basile-le-Bienheureux  dans son pouvoir de séduction.  Il ne s’agit pas d’un seul bâtiment, mais bien de neuf églises surmontées chacune d’une tour.  De plus, huit chapelles se regroupent tout autour. Comme on dit au Québec, ça fait du monde à la messe!

Cathédrale Basile Le Bienheureux à Moscou. Photo Alvesgaspar Wikipedia

Remarquez au beau milieu de l’ensemble la tour à huit côtés qui se termine par une coupole dorée au sommet. Elle appartient à l’église principale située au coeur du bâtiment. Celle-ci est entourée de quatre tours de dimension moyenne qui correspondent aux quatre points cardinaux.

Pour terminer, quatre petites tours reliées aux quatre églises les plus petites se blottissent  contre les quatre tours moyennes.  Additionnez le tout et vous vous retrouverez avec neuf églises.

La cathédrale  a été construite en 1555. Elle a été fermée et reconvertie en musée  quelques années après la Révolution d’octobre de 1919. Les cloches ont même été refondues.  Il faut se rappeler que les communistes étaient athées.

Un peu d’histoire: à l’origine, les dômes situés au sommet des tours étaient de couleur or et en forme de casque et tout le bâtiment était blanc. La légende veut que le tsar de l’époque, ébloui devant tant de beauté et de somptuosité, donna l’ordre de crever les yeux de l’architecte pour l’empêcher de reproduire un tel chef d’oeuvre. L’ordre ne fut pas exécuté, semble-t-il. Mais un incendie se chargea de brûler les dômes qui furent remplacés par les bulbes d’oignon.
Vous remarquerez qu’aucun des neuf bulbes  coiffant  les tours sont identiques. La forme et la palette de couleurs sont différentes.

Le bâtiment est considéré comme le symbole de l’architecture traditionnelle en Russie.

(Avec l’aide de Wikipedia)

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone